Mardi soir, le show de la petite Australienne a été à la hauteur de son statut de pop star

BRUXELLES Madonna par-ci, Madonna par-là. Depuis la sortie de Hard Candy, les médias n'ont eu d'yeux ces dernières semaines que pour l'interprète de 4Minutes. C'est à en oublier celle qui a démarré sa carrière quasi au même moment et qui en 2008 règne encore sur les charts. Kylie Minogue, du haut de son mètre 52, est l'autre reine de la pop. Mardi soir, l'Australienne était sur la scène du Sportpaleis d'Anvers dans le cadre de sa tournée mondiale. Un rendez-vous auquel ont assisté quelque 13.000 personnes attentives au show que la chanteuse allait livrer, après celui du 28 mars 2005.

Malgré sa taille, petite Kylie voit tout en grand. La scène a été totalement dégagée sur près de 100 m2. C'est un immense défouloir qui s'offre aux danseurs de la star qui apparaît, vers 21 h 30 - et en retard -, coincée dans une toile d'araignée. Avec Speakerphone, l'un des nombreux titres dansants de son dernier album X, elle démarre en force son spectacle.

Qui se poursuit sans répit par le tube planétaire qui a relancé sa carrière en 2001, Can't get you out of my head. Il est difficile pour Kylie, vêtue d'une longue robe pourpre, d'assurer la chorégraphie du célèbre clip. Mais lorsqu'elle consent à bouger, le public s'emballe.

L'artiste a le sens de la mise en scène. Pour Heartbeat, le podium est transformé en terrain de foot américain et Kylie Minogue en pom-pom girl en short hypercourt. Plus tard, elle grimpera sur une immense tête de mort pour livrer Body Language. Avec son képi rouge vif, elle fait appel à l'imagerie gay. Dans la salle anversoise, les homos apprécient, de même que Night like this, véritable hymne de la communauté.

La carrière de Kylie Minogue, on l'a dit, a débuté dans les années 80, mais elle ne va pas trop s'attarder sur ses classiques... Oubliés Locomotion et Lucky. Cela dit, un quart de siècle plus tard, la popularité est toujours là et se traduit par un engouement démesuré lorsque le petit bout de femme entonne 2 Hearts, Come into my world, In my arms...

Malgré un cancer (et une rémission), Kylie Minogue se défend encore bien en live. Mais il faudra lui accorder une demi-heure d'entracte pour qu'elle puisse revenir au top de sa forme, bien que la seconde partie sera principalement composée de balades. Vers minuit, il est temps pour Kylie de se séparer du public belge non sans l'avoir choyé avec Spinning around et All I see, un titre formaté pour les radios r'n'b. Tiens, comme les derniers tubes de Madonna, qui n'a jamais caché son admiration pour l'Australienne. Aux MTV Awards de 2000, ne portait-elle pas un tee-shirt Kylie ?



© La Dernière Heure 2008