Musique

À peine annoncé, le retour sur scène de l’ex-chanteur de Noir Désir est déjà avorté. Il devait se produire le 31 mars prochain à Bordeaux dans Paz, un spectacle musical et littéraire co-écrit le romancier français Caryl Férey. En 24 heures, seulement, la représentation prévue affichait complet mais dans la soirée de mardi, Patrick Duval, le directeur de la salle qui devait l’accueillir a douché les espoirs des fans. "En vertu de pressions multiples et d’une censure qui ne dit pas son nom, l’équipe de Paz et le Rocher de Palmer se voient contraints d’annuler la représentation du 31 mars 2020", a-t-il écrit sur Facebook.

L’an dernier dékà, Bertrand Cantat avait été contraint de renoncer à terminer la tournée qu’il avait entamée à l’occasion de la sortie de son premier album solo, Amor Fati. Ses concerts avaient été perturbés par des manifestations hostiles jugeant qu’il n’avait pas à se produire en public car il était responsable de la mort de Marie Trintignant. Il avait commencé par tirer une croix sur les festivals de l’été avant d’annuler la fin de sa tournée après une dernière prestation sur la scène de l’Ancienne Belgique le 10 juin. "Merci ça fait plaisir, avait affirmé le chanteur ovationné après trente minutes de concert", avait-il déclaré.

© D.R.

C’est une Une des Inrockuptibles et l’interview qui l’accompagnait qui avait mis le feu aux poudres. Intitulée "Cantat en son nom", elle avait déclenché la colère du clan Trintignant et révulsé les détracteurs de l’ex-Noir Désir.