Blake Fielder-Civil, l'ex-mari d'Amy Winehouse, réclame un million de livres (1,1 millions d'euros) à la famille de la chanteuse décédée en 2011.

En couple, puis mariés entre 2007 et 2009, les deux tourtereaux sont tristement célèbre en raison de leur vie de débauche, alliant drogue, alcool, et dépendance affective. À l'apogée de son succès avec l'album "Back to black" en 2006, Amy Winehouse est élevée au rang de star planétaire. Sa voix, son talent, son amour du jazz la placent au sommet des hits parades dans plusieurs pays. Le single "Back to black" évoque sans filtre la relation toxique et passionnelle qui unissait la chanteuse à Blake Fielder-Civil. De ce fait, ce dernier estime avoir été l'inspiration d'Amy. Sa muse en quelque sorte.

Dès lors, trois jours après le huitième anniversaire de la mort de la star, à l'âge de 27 ans, Blake Fielder-Civil a formulé une requête juridique afin de toucher la somme de plus d'un million d'euros. Une démarche qualifiée "d'inappropriée" par la famille de la chanteuse. Et pour cause, l'homme âgé aujourd'hui de 37 ans, a admis par le passé avoir initié Amy Winehouse à la cocaïne et à l'héroïne. Dans un documentaire bouleversant consacré à la vie de la chanteuse, la voix de Blake Fielder-Civil prononce ces mots: "À notre retour des États-Unis, mariés, c'était la première fois qu'Amy touchait à la cocaïne et à l'héroïne. Cela éradique complètement tout sentiment négatif. Elle est rapidement tombée dedans."

Interrogée par Fox News, une source proche de la famille Winehouse a déclaré: "Il a passé une grande partie de son mariage en prison, et n'a apporté que de la souffrance. Lui donner un centime de plus serait déjà trop." La source a ajouté que la famille était très affectée par la requête de Blake Fielder-Civil, d'autant plus que celle-ci intervient au moment de l'anniversaire de la mort d'Amy.