Vera Lynn, légendaire chanteuse britannique pendant la Seconde Guerre mondiale, dont le célèbre titre "We'll meet again" a connu une nouvelle jeunesse pendant le confinement, est décédée jeudi à l'âge de 103 ans, a annoncé sa famille.

En mars, juste avant de souffler ses 103 bougies et en pleine pandémie de nouveau coronavirus, Vera Lynn avait encouragé la population à retrouver "le même esprit qui nous a traversés la guerre".

La reine Elisabeth II lui avait emprunté le titre de sa célèbre chanson destinée à remonter le moral des troupes lors d'un discours prononcé le 5 avril destiné à insuffler de l'espoir aux Britanniques soumis au confinement. "Des jours meilleurs viendront: nous retrouverons nos amis, nous retrouverons nos familles, nous nous retrouverons de nouveau", avait déclaré la monarque.

L'album "Vera Lynn 100" s'est retrouvé à la 30e place des charts britanniques, faisant de "Dame Vera" l'artiste la plus âgée à figurer dans le top 40 des albums les plus vendus au Royaume-Uni.

Née le 20 mars 1917 à Londres, Vera Lynn était aussi connue pour avoir chanté "The White Cliffs of Dover", "There'll Always Be An England", et "If Only I Had Wings" pour donner du courage aux Britanniques pendant le Blitz, le bombardement nazi.

Surnommée la "fiancée des forces armées", elle a été toute sa vie une fervente supporter des soldats, pour qui elle a chanté pendant la guerre, dans des pays comme l'Egypte ou l'Inde, souvent au péril de sa vie.