Clémence, qui chante avec lui On a tous besoin d'amour est la fille du compositeur Saint-Preux

BRUXELLES Ses interviews, elle les fait les mercredis et les autres jours où il n'y a pas école. Clémence, la nouvelle compagne - musicale! - de Johnny Hallyday, a douze ans et elle assure la promotion de son disque, On a tous besoin d'amour, comme une grande. `C'est mon métier!´ dit-elle, le plus simplement du monde, en vous regardant droit dans les yeux (les siens sont bleus et magiques) et avec assurance. `Je voulais chanter depuis toute petite!´ (ndlr: ça ne doit pas faire très longtemps...) `Au début, on a commencé par enregistrer une maquette. Quelqu'un l'a fait entendre à Johnny et c'est lui qui a voulu enregistrer la chanson avec moi.´

La première chose que Johnny a voulue, avant de se décider, c'était de rencontrer la petite Clémence. `Je suis allée dans sa maison, avec mon papa. Je ne le connaissais pas trop. Moi, j'écoute surtout du R&B. Mais quand même! Au début, j'étais assez impressionnée. Il nous a fait nous asseoir et il nous a parlé. Il m'a donné un conseil: rester naturelle, autant que possible. Après, j'ai passé avec lui toute une journée en studio. Il y a aussi eu le tournage du clip. Je peux vous dire que Johnny est un homme tout gentil. Il chante très bien. Il est très intelligent. Il a beaucoup de qualités.´

Un spectacle total

Actuel n°5 des ventes en Communauté française, ce single a une histoire liée à la composition, par papa Saint-Preux, d'une comédie musicale, Jeanne la Romantique: `Un projet que je nourrissais depuis 1972 et qui est vraiment né voici deux ans, lorsque j'ai rencontré un auteur excellent, Jean-Paul Dréau. Il s'agit d'un spectacle totalement différent de ce qui s'est fait, aussi bien en Angleterre qu'aux Etats-Unis ou, plus récemment, en France. Toutes les formes artistiques pourraient s'y rejoindre. Jeanne d'Arc étant, en France, notre plus grande héroïne, sa légende m'a touché et, en cette période que nous traversons depuis deux ans, elle me paraît encore plus d'actualité. Nous avons imaginé une nouvelle Jeanne qui ressusciterait à travers l'ancienne et reprendrait la lutte contre les dictatures mondiales que nous connaissons. Toute enfant, elle recevrait des messages d'origine inconnue. Sauf que, cette fois, elle les recevrait par e-mails, par le biais de l'électronique. Et c'est progressivement qu'on découvrirait que ce personnage est, en fait, Jeanne d'Arc.´

Johnny Hallyday a dit que sa participation se limitait à ce disque, qu'il ne ferait pas partie du spectacle...

`Ce n'est pas sûr! Comme je vous l'ai dit, ce n'est pas vraiment une comédie musicale, mais un spectacle de type différent dont le concept, encore aujourd'hui, évolue de jour en jour. On peut imaginer qu'il y ait des artistes invités. Ils viennent à une représentation et un autre les remplace à la suivante. Je peux vous dire que Johnny s'intéresse de très près à ce disque. Je l'ai souvent au téléphone. Il me demande des nouvelles.´

C'est un ami de longue date?

`Pas du tout! Je le connaissais très peu. C'est tout à fait par hasard qu'il a entendu notre maquette et il a réellement souhaité être de cette aventure. D'ailleurs, ce qu'il a fait par le passé ne correspondait pas toujours à mes goûts. Ce qui me permet de parler de lui avec encore plus d'objectivité. En travaillant pour la première fois avec lui, j'ai compris que ce n'était vraiment pas par hasard s'il est là depuis quarante ans. Il est incontestablement le plus grand chanteur, actuellement en France. C'est un homme musicalement exarcerbé. C'est un homme que je découvre encore chaque jour. Merveilleux. Attendrissant de sensibilité.´

Clémence & Johnny Hallyday, On a tous besoin d'amour, distribution AMC