Musique

Dans le clip de "You Need To Calm Down", Taylor Swift s’entoure d’icônes de la communauté LBGTQ +,comme la présentatrice Ellen DeGeneres, l’actrice Laverne Cox vu dans Orange Is The New Black, les vedettes de la série Queer Eye encore RuPaul. 

Une vidéo parue en plein mois des fiertés. Elle présentera également son single lors d’un concert à Stonewall, un bar homosexuel de New York, théâtre d’émeutes violentes en 1969.

Seulement, la chanteuse a rapidement été accusée de "pinkwashing", soit le fait d’utiliser les combats LBGT comme stratégie marketing. Sa tentative de rapprochement de la communauté gay est vue comme trop soudaine.

Si l’ex-country girl ne deviendra pas de sitôt la prochaine égérie des minorités sexuelles, elle a du moins le mérite de les mettre en avant et de faire passer un message de tolérance et d’acceptation. "Je n’ai réalisé que récemment que je pouvais servir la cause d’une communauté dont je ne fais pas partie. C’est difficile de faire ça sans avoir tellement peur de faire une erreur que ça vous tétanise. Parce que mes erreurs font beaucoup de bruit", a-t-elle confié à Vogue.