"Je vais pouvoir travailler à nouveau sur des projets liés à la musique de Johnny."

Dimanche matin, dans le Journal du Dimanche, Laeticia officialisait sa relation avec le restaurateur Pascal Balland. Dimanche soir, accompagnée des deux filles, Laeticia pénétrait, presque en souveraine, dans le hall de l’Olympia, passant sous les lettres rouges au nom de Johnny Hallyday. Séance photo et quelques mots à la presse : "Je suis très émue. Il m’a fallu tout ce temps pour faire mon deuil. Maintenant, je me sens prête. Je vais pouvoir travailler à nouveau à des projets liés à la musique de Johnny."

Le premier, c’était ce film Un soir à l’Olympia qui a été projeté trois fois, dimanche, dans la salle mythique.

En première partie, un montage d’interviews et d’extraits de différents shows de Johnny à l’Olympia où il est passé souvent de 1961 à 1967 et où il est revenu en 2000 pour 42 représentations.

Ça commence fort. Des images de l’entrée de l’Olympia 2000, quand Johnny chante " Je suis né dans la rue" sur un véritable échafaudage. Et puis, tout de suite, un extrait d’interview de l’époque : "J’espère qu’ils vont être contents de me retrouver…" Clameur dans la salle, évidemment.

Un DVD, un double CD et un coffret

Les extraits d’interviews apportent, pour la plupart, des moments très humains. Le film cadre ce qu’une salle de 2 000 places comme l’Olympia peut offrir à un artiste comme Johnny : la proximité. Pas un moment de gigantisme, mais beaucoup de gros plans et d’images rapprochées. Parfois, on a vraiment le sentiment - curieux - d’être sur scène à côté de Johnny.

Dans la salle, il arrivait que le public réagisse comme dans un vrai concert. En tapant dans les mains. En chantant en même temps que Johnny. Dans " Ga brielle ", les poignets levés se croisaient comme au bon vieux temps du rock’n’roll, quand c’était Johnny qui le chantait. La deuxième partie du film commence par " Quelques cris" , une chanson sur un texte écrit pour Johnny par Françoise Sagan. Le son n’est pas top, mais quel document !

Après, ce ne sont que des duos filmés à l’Olympia en 2000. Avec France Gall. Avec Eddy Mitchell en chemise d’été rose à courtes manches. Avec Bruel, Patricia Kaas ou Obispo. Même avec Catherine Lara. Et toujours ces sourires et ces regards généreux de Johnny.

Le DVD Un soir à l’Olympia devrait sortir le 13 décembre, ainsi que deux CD best of des concerts de Johnny à l’Olympia. Universal annonce aussi, en tirage limité, un coffret de 18 CD et 2 DVD Olympia Story.