"Last Christmas" du chanteur George Michael mort à 53 ans

MusiqueVidéo

Charles Van Dievort

Publié le - Mis à jour le

Le chanteur britannique a marqué les années 80 et 90 avec plus de 100 millions d’albums vendus.

Avec plus de 100 millions d’albums vendus dans le monde, c’est une des plus grandes stars britanniques qui s’est éteinte le jour de Noël. George Michael, 53 ans, est décédé chez lui, à son domicile londonien. "C’est avec une grande tristesse que nous confirmons que notre fils, frère et ami George est mort en paix à son domicile", a indiqué l’agent du chanteur dans un communiqué.

La Chine

Fils d’un restaurateur chypriote grec immigré au Royaume-Uni dans les années 50, George Michael, de son vrai nom Georgios Kyriacos Panayiotou, s’était fait connaître avec Wham !, le duo qu’il a formé avec Andrew Rodgeley en 1981. Après un premier album dont l’aura a été limitée à l’Angleterre, ils font mouche avec le bien nommé "Make It Big" sorti en 1984. Le succès des titres "Wake Me Up Before You Go-Go", "Everything She Wants", "Careless Whispers" et "Freedom" leur ouvre les portes des charts européens et américains, jusqu’à devenir, en 1985, le premier groupe pop occidental à tourner en Chine.

Nouvelle icône de la pop

Mais en 1986, George Michael met fin à l’aventure Wham ! qu’il qualifie de plaisanterie dans un entretien accordé à la presse musicale en 1988. Les plus perspicaces avaient d’ailleurs noté que le chanteur avait des fourmis dans les jambes et envisageait prendre son envol seul depuis un moment. Lors de sa sortie, le 45 tours "Careless Whsipers" mentionnait dans ses crédits : "Wham ! Featuring George Michael".

Moins d’un an après la séparation du groupe, George Michael sort "Faith", un premier disque solo écrit, composé, arrangé et produit par ses soins, qui s’est vendu à plus de 20 millions de copies faisant de lui une nouvelle icône de la pop, notamment grâce aux titres "I Want Your Sex" et "One More Try". Trois ans plus tard, il récidive avec le succès de "Listen Without Prejudice Vol.1" pour lequel George Michael refusera d’apparaître dans les vidéos - un comble à l’heure où MTV faisait la loi du marché ! - et de tourner en concert.

Les déboires

C’est à cette époque que commencent ses premiers déboires qui éclipseront progressivement sa carrière musicale. En 1995, il entame un long et coûteux procès contre sa maison de disque Sony, s’estimant grugé par le contrat qui les lie et dénonçant les moyens mis en œuvre pour promouvoir ses albums. La justice le déboutera quelques années plus tard.

Les années 2000 seront marquées par ses problèmes d’addiction et avec la police. En 2006, le chanteur est retrouvé inanimé dans sa voiture après avoir consommé des drogues. En 2010, il fait plusieurs semaines de prison pour avoir défoncé la devanture d’un commerce londonien au volant de sa voiture alors qu’il était, là aussi, sous l’emprise de stupéfiants. L’année suivante, il est obligé de mettre fin prématurément à sa tournée après avoir contracté une pneumonie qui a failli l’emporter. L’an dernier, c’est en Suisse qu’il est parti faire une cure de désintoxication.

Un nouvel album en 2017

Bien que nettement moins productif pendant cette période, George Michael s’était pourtant illustré avec plusieurs titres classés dans les charts européens : "As" en duo avec la diva soul Mary J. Blidge en 1999, "Freeek !" en 2002 et "Amazing" en 2004. Sa dernière tournée remontait à 2012.

Malgré les problèmes qui ont terni ces deux dernières décennies, George Michael est resté une des plus grandes stars britanniques avec trois Brit Awards et deux Grammys récoltés en trente ans de carrière. Début décembre, on apprenait qu’il travaillait avec l’auteur-compositeur et producteur Naughty Boy sur un nouvel album à paraître en 2017. Il finissait également un documentaire provisoirement intitulé "Freedom", du nom d’un de ses plus grands succès, qui doit sortir en mars pour accompagner la réédition de "Listen Without Prejudice Vol.1".

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info