C'est à un véritable tsunami musical que l’on assiste en ce moment. On ne compte plus les sorties d’albums. Tous ceux que l’on appelle les “grosses machines” sont au rendez-vous. On pense à Francis Cabrel, à Patrick Fiori, à Vianney, à Louane, à Carla Bruni et à Plastic Bertrand. Entre autres. Un nom vient de s’ajouter à cette liste, celui de Laurent Voulzy.

Trois ans après Belem, voici un nouveau morceau intitulé “Loreley, Loreley”, du nom d’un célèbre rocher surplombant le Rhin auquel est attachée une légende. Selon celle-ci, les marins naviguants sur le fleuve et entendant le magnifique chant d’une jeune femme (Loreley) en oubliaient les courants et faisaient naufrage. Mélange de cantique et de pop, la chanson lui est venue pendant sa tournée des églises et des cathédrales qui semble l’avoir marquée. Sur RTL, en France, il a indiqué que “ces lieux ne sont pas neutres. Je sens un changement en moi, ce voyage de clocher en clocher, ne me laisse pas indifférent. Il y a eu cet arrêt pendant le confinement et j’étais heureux de recommencer cette tournée pour plein de raisons…”

© D.R.

La légende de la Loreley

Disponible à l’écoute depuis ce lundi, le titre n’annonce pas un nouvel album original mais bien un best of qui n’en est pas tout à fait un, a-t-il laissé entendre. À paraîtra le 27 novembre, il comportera ce nouvel inédit, les grands tubes de Laurent Voulzy parfois dans des versions alternatives, mais aussi des extraits de ses premiers pas discographiques, avant le succès de “Rockcollection”. Entre autres, des cinq premiers 45 tours qui ont précédé son plus grand hit.

Un spectacle musical

Parallèlement au travail mené sur cette compilation baptisée Florilège, la première depuis Saisons, il y a 17 ans déjà, le chanteur a une autre casserole sur le feu. En effet, il prépare un spectacle musical consacré à Jeanne d’Arc. Annoncé l’an dernier, également pendant sa tournée des églises et des cathédrales, celui-ci retracera la vie de la Pucelle d’Orléans.

Laurent Voulzy s’est bien entouré pour l’occasion puisque son éternel comparse Alain Souchon doit signer les paroles, de même que Gilbert Sinoué qui a déjà œuvré auprès de Johnny Hallyday, de Patricia Kaas ou encore de Jenifer. “C’est une pièce musicale plus proche d’un opéra mais avec des acteurs, avait-il confié en mars 2019 au micro de RTL. Il y aura des instruments anciens, des réminiscences de musiques médiévales, voire baroques. Ce sera un album de mon temps.” Voilà qui a le mérite d’également intriguer.