Le bassiste que l’on peut entendre sur The Soft Parade est décédé à l’âge de 71 ans.

Les Doors sont l’un des très rares groupes de rock n’ayant jamais eu de bassiste en concert, du moins lorsque Jim Morrison était encore vivant. Les basses étaient assurées par Ray Manzarek et son clavier-basse Fender Rhodes. La formation avait par contre recours à de multiples bassistes lors des sessions d’enregistrement. L’un d’entre eux, Doug Lubahn est décédé à l’âge de 71 ans comme l’annonce sa compagne, Pat Devanny sur sa page Facebook. "Les mots ne pourront jamais pu exprimer mon chagrin. Il était l'amour de ma vie. Les rires me manqueront plus que tout. RIP", écrit-elle.


Le musicien avait notamment collaboré sur plusieurs albums emblématiques du groupe comme Strange Days (1967), Waiting for the Sun (1968) et The Soft Parade (1969). Il s’était même vu offert une place au sein du groupe mais Dough Lubahn avait refusé de l’intégrer car il faisait déjà partie d’un autre groupe, Clear Light. “Nos condoléances vont à la famille, aux amis et aux fans de Doug Lubahn. Doug a apporté des contributions indélébiles au rock and roll, et en particulier à The Doors”, a indiqué le compte officiel du groupe sur Twitter.