Les organisateurs se disent satisfaits de la fréquentation, sans pouvoir l'estimer plus précisément.

La 14ème édition du Brussels Summer Festival (BSF) a été lancée vendredi soir à 19H00. Les 14.000 pass ten days ont été vendus, mais les organisateurs en ont gardé à écouler au fil des premiers jours du festival afin de contrer le marché noir, a expliqué vendredi soir Nicky de Neef, responsable de la communication du BSF. Les pass one day sont par ailleurs disponibles à la vente. Cette première soirée est portée par la tête d'affiche Charlie Winston. La foule a afflué dès 22H00 vers la scène du Mont des Arts pour écouter le groove électro-pop du showman britannique et les confidences de "Curio City", son dernier album voulu plus personnel. La place a été remplie, mais le public n'a pas excédé la capacité d'accueil de 8.000 personnes.

Les jeunes talents belges ont été mis en lumière pour l'ouverture du BSF, avec une soirée aux accents pop-rock. Le Gantois Douglas Firs a ouvert avec son rock indie la scène du Mont des Arts, avant de céder la place aux Bruxellois du groupe "Great Mountain Fire". "On met particulièrement l'accent sur les jeunes belges cette année", soutient Nicky de Neef, qui se réjouit de promouvoir les talents locaux. "Quand 'Great Mountain Fire' était venu au BSF il y a un an ou deux, ils avaient eu peu de monde. Ce soir, on voit nettement la différence. Le groupe a grandi en popularité", explique Nicky de Neef.

Ce sont les Belges des groupes "Soldier's Heart" et "Bony King" qui ont inauguré avec les Français de "Kid Wise" la nouvelle salle de La Madeleine, découverte fraîchement rénovée à cette première soirée du BSF.

Contrairement aux années précédentes avec les 300 places de la salle "Magic Mirrors", l'ensemble du public a pu être accueilli grâce à une capacité d'accueil augmentée à 800 personnes debout.