La boîte de nuit espère obtenir la somme de 50 000€.

Depuis début mars, toutes les salles de spectacles et discothèques ont dû fermer leurs portes afin d’éviter la propagation du virus. Une fermeture brutale qui engendre de lourdes conséquences financières. C’est notamment le cas pour le club bruxellois C12, situé dans la Galerie Horta au centre-ville. Afin de couvrir les pertes et les frais qui s’accumulent, la boîte de nuit a décidé de lancer une campagne de crowdfunding. L’équipe espère ainsi récolter 50 000€ avant le 28 juin prochain. Celle-ci ne s’en cache pas, cette somme est essentielle pour la survie du lieu.

"Lorsque nous avons ouvert le C12 en février 2018, nous ne savions pas à quoi nous attendre. Même dans nos rêves les plus fous, nous ne nous attendions pas à de telles nuits remplies d’énergie, à des concerts ou des sets de DJ aussi exceptionnels, à de nouvelles amitiés, à de nouvelles connexions, à des représentations de théâtre, de danse ou d’art, à des journées dédiées aux tatouages, à des nuits audiovisuelles… ", se souviennent les organisateurs. Mais ceux-ci étaient également très loin d’imaginer qu’une pandémie mondiale allait peut-être tout faire basculer. "Ce n’est pas encore fini. Nous souhaitons continuer à offrir notre espace sûr et à rassembler notre public éclectique grâce à la culture et à la musique. Nous souhaitons maintenir notre liberté autour du C12, que nous considérons comme un bien commun entre vous et nous. C'est pourquoi nous demandons votre aide."

En échange des dons, il est possible de recevoir une affiche, un tee-shirt, des abonnements illimités, un dîner exclusif pour 20 personnes dans le club, des workshops…