Dix ans après s'être séparé, l'ancien boys band revient avec un nouvel album. Mais sans Robbie

Envoyée spécialeen angleterresophie lagesse

LONDRES Après dix ans d'absence, le premier boys band qui a été créé en 1990 revient avec un nouvel album, Beautiful World. Alors que les membres du groupe ont pris de la bouteille et quelques rides, leur nouvel opus est plus adulte et abouti que ses prédécesseurs. Malgré tout, les Take That restent dans le même registre où l'amour est toujours un sujet prépondérant. Sans Robbie Williams, qui a décidé de jouer cavalier seul, Marc Owen, Gary Barlow, Howard Donald et Jason Thomas Orange sortent un album réussi mais sans surprise.

Vous pensez réellement que nous vivons dans un Beautiful world ?

Jason Thomas : "Oh non ! Le monde a tellement changé en 10 ans. Une des chansons est appelée Beautiful World et quelqu'un nous a suggéré de donner ce nom à l'album. Pour nous tous, cela avait un sens. Le monde a beau être terrible parfois, il est aussi magnifique. Se retrouver après 10 ans, c'est magnifique."

Pensez-vous que ce soit le meilleur album de votre carrière ?

Marc Owen : "À plusieurs niveaux, je pense que c'est l'album le plus complet. Nous en avons beaucoup parlé et toutes nos personnalités et nos envies s'y retrouvent."

Peut-on toujours appeler Take That un boys band ?

Marc Owen : "C'est comme vous voulez ! Et vous, pensez-vous que nous sommes toujours un boys band ? Personnellement, je pense que nous ne le sommes plus. Nous sommes seulement quatre chanteurs qui forment un groupe."

Les filles sont-elles toujours aussi hystériques ?

Jason Thomas : "Lors de notre tournée, nous ne savions pas à quoi nous attendre ni quel public nous allions rencontrer. Nous ne savions pas si nous allions avoir les mêmes réactions qu'il y a 15 ans. Les filles sont devenues des femmes et je pense qu'en venant nous voir, elles voulaient juste se sentir à nouveau dans la peau d'une ado. Mais d'un autre côté, notre public a grandi et il est aussi plus réceptif à notre musique et à nos paroles."

Vous pensez que votre album remportera le même succès que les précédents...?

Jason Thomas : "Je l'espère de tout coeur. Juste pour le fun de se dire qu'après 10 ans, les Take That sont toujours là. S'il ne marche pas, je ne pense pas que cela changera nos vies ou nos priorités. Nos priorités ont changé, trois de nous ont des enfants, Gary est marié, tout le monde a une vie en dehors de Take That et ce n'est plus la chose la plus importante sur terre. Ça l'est un peu mais moins qu'il y a 10 ans."

Vous êtes restés en contact avec Robbie Williams ?

Marc Owen : "Lors de nos concerts en Grande-Bretagne, il est venu nous rendre visite. Nous avons passé une bonne partie de la nuit à rire et à nous remémorer les bons moments que nous avions passés ensemble. Je pense vraiment que s'il n'avait pas fait sa tournée en même temps que nous, il nous aurait rejoints pour quelques dates."

Comment s'est passée cette tournée ?

Jason Thomas :" C'était fantastique. Nous étions tous nerveux pour différentes raisons mais c'était extra."

Quel est votre meilleur souvenir dans Take That ?

Jason Thomas : "Je pense tout simplement que c'était lorsque nous n'étions pas sur le devant de la scène. Mais juste cinq amis qui riaient."

Marc Owen : "Quant à moi, ce sont nos fous rires mémorables et notre amitié qui resteront les plus beaux souvenirs."

Une nouvelle tournée est-elle prévue ?

Jason Thomas : "Nous ne le savons pas encore. Nous attendons d'abord de voir comment l'album va être accueilli et de voir comment nous nous sentirons. Après 10 ans, ce n'est pas toujours facile de reprendre un tel rythme."

Take That, Beautiful World, Universal.



© La Dernière Heure 2006