Booba aussi est en confinement... 

C’est le rendez-vous hebdomadaire que propose le rappeur sur ses comptes Facebook et Instagram. "On a tous un rôle à jouer, c’est un problème mondial. J’utilise mon audience pour inciter à respecter le confinement, a expliqué le Duc de Boulogne sur Europe 1, mardi. Le but n’est pas de rapper mais de faire passer une info." Fini le clasheur-rebelle, confiné chez lui, à Miami, B2OBA donne la parole à l’ex-patron du Renseignement intérieur, Bernard Squarcini, et envisage ensuite de la donner à ceux qui "font partie du combat : des infirmières, des médecins".