À l’heure où Pablo Andres et Roméo Elvis sont sur le point de sortir leur clip "Allez les Diables" et où un conflit existe sur les droits d’auteur de l’hymne "Waar is da feestje ?" (HLN parle de dizaines de milliers d’euros demandés par Diego De Mol, des Pitaboys, à la Fédération belge), on apprend aussi que le Grand Jojo a réalisé son propre hymne (en version française et flamande à écouter ci-dessous) après "Viva Brasil" et" Goal Goal Goal". "Mais Jean n’en parle pas et je ne sais pas pourquoi, se désole son ami et producteur Albert Gérard qui s’occupe du chanteur depuis 20 ans. On a travaillé 48 heures en studio, uniquement pour reprendre son hymne ‘Goal Goal Goal’ de la Coupe du monde 2018. On en a fait un hymne, sans le refrain de la Russie. Et on est à 300 000 vues chez Believe. C’est lui qui a décidé de cette chanson, on avait pris les devants. J’ai appelé Roger Laboureur pour qu’il prête sa voix, on a tout monté en studio et on a refait toutes les parties pour disc-jockey et la version courte pour les radios."

Ecoutez le morceau en version francophone:

Grand Jojo Cut Jingle Goal Français


Le morceau en version flamande:

Grand Jojo Cut Jingle Goal Flamand


Un concert d’adieu était prévu

Conscient du mal-être de son artiste à la suite du confinement (malgré son vaccin et sa chanson anti-coronavirus), Albert Gérard pensait que cet hymne le remettrait sur pied. "Mais il n’a plus le punch d’avant, concède son producteur qui avait déjà organisé un concert avec écran géant pour la famille Hazard à Braine-le-Comte. Et il n’a pas envie de montrer une image négative, voire dépressive. Ses muscles s’étant atrophié, il ne sait pas marcher plus de 100 mètres." Son ami nous confie même qu’une "sorte de concert d’adieu était prévu le 23 décembre prochain au Cirque royal mais il tombe à l’eau".

Même s’il assure que Jean Vanobbergen en personne le "vit mal", Albert Gérard est aussi "certain qu’il va [lui] demander un come-back mais [...] ne sai[t] pas quand". Le Grand Jojo a annulé tous ses concerts, dont le fameux Bal national de ce 21 juillet. "Est-ce un coup de tête ? Je n’en sais rien, conclut l’homme de chez Étoile Productions. Il ne sent pas dans son assiette, c’est sûr, mais si son moral reprend le dessus, tout est envisageable. Il est incapable d’aller en tournée aujourd’hui car il ne se voit plus sauter comme avant."

Voici le morceau en entier et remixé:

"Plus rien ne nous arrête... toute la Belgique est prête... Le noir, le jaune, le rouge, c'est la couleur pour faire la fête!"