The Cavern Club. La Caverne en français. Un nom et un lieu légendaire pour qui apprécie la musique pop et rock depuis l’aube des années 60. Située à Liverpool, cette salle est indissociable des Beatles qui y ont commencé leur carrière sous le nom des Quarrymen fin des années 50 puis en tant que Fab Four à partir de février 1961. À l’époque, en deux ans et demi, ils s’y sont produits près de 300 fois. Elle a aussi accueilli les artistes les plus en vue, de Stevie Wonder au Rolling Stones en passant par David Bowie, Pink Floyd, Oasis, les Arctic Monkeys ou Adèle pour citer des artistes plus récents. Sa célébrité est telle que chaque année, 800 000 visiteurs venaient visiter chaque année. Mais ça, c’était avant. Avec l’arrivée du Covid-19, les portes sont restées fermées conduisant les propriétaires au bord de la faillite.
© BELGA
  

“Nous avons attendu cinq mois avant de devoir malheureusement licencier une vingtaine de personnes, indique Bill Heckle, l’un des directeurs de l’établissement qui se montre très pessimiste. Nous pensons que nous pourrions avoir à en licencier 20 autres dans les prochaines semaines.” Pourtant, indique-t-il, l’équipe de la Cavern s’était montrée prudente. Depuis quelques années, elle avait décidé de se constituer un matelas en cas de coup dur. “Nous avions économisés 1,55 million d’euros. Suite aux frais engendrés par le Covid cette somme est à présent réduite de moitié.” Il est vrai qu’avec des dépenses mensuelles de l’ordre de 33 000 euros et aucune rentrée, le bas de laine se vide à la vitesse grand V. La survie de la salle tient désormais à l’obtention d’une subvention gouvernementale pour afficher une balance neutre.


Ce n’est pas la première fois que la Caverne traverse des moments difficiles. Depuis son ouverture en 1957, comme club de jazz, la salle a déjà connu une faillite. C'était en 1966, en pleine beatlemania! Sept ans plus tard, les lieux situés au 10 Mathew Street, étaient rasés pour permettre la construction du métro de Liverpool. Il a fallu attendre 1984 pour que la salle soit reconstruite à l'identique mais en face de son emplacement original, avec les mêmes pierres que le bâtiment historique dit la légende. Désormais constitué de deux salles, la célèbre cave voûtée des Beatles et un autre espace de concert, plus grand et plus moderne, le Cavern Club accueille aussi des artistes en résidence quand un coronavirus ne vient passemer les trouble-fêtes.