Son album: lorsqu’il en parle, on découvre un homme hypersensible.

On a interrogé Johnny Hallyday sur les Harley-Davidson, mais personne ne lui a jamais demandé comment il avait vécu, par exemple, les événements du 11 septembre 2001. On a beau être un rocker avéré, on n’en est pas moins un homme. Johnny Hallyday avait annoncé que trois sujets inspirés par l’actualité récente serviraient de thèmes à des chansons de ce nouvel album, De l’amour, qui sort aujourd’hui.

Lors de sa conférence de presse comme sur son album, Johnny a évoqué la tuerie de Charlie Hebdo et la marche de solidarité qui a inspiré sa chanson Dimanche de janvier; l’assassinat par la police américaine d’un jeune Noir Dans la peau de Mike Brown; et l’unique choix des migrants : Valise ou cercueil.

Au-delà de ce qu’il a dit , il y a la manière dont il a parlé de ces événements : cet homme est un authentique hypersensible. Johnny a laissé parler son cœur. Notamment en évoquant les événements de Charlie Hebdo où, parmi les victimes, Wolinski ne lui était pas inconnu. "Je le connaissais un petit peu, pas très bien. C’est quelqu’un qui avait toujours été très gentil à mon égard. Il m’envoyait des dessins et des caricatures qu’il avait faits de moi […] Personne n’a le droit de faire ça, même à quelqu’un qu’on n’aime pas. Je trouvais ça terrible. C’est tellement gratuit et tellement inquiétant."

"Des choses graves sont arrivées à des personnes dans le monde. J’avais envie d’en parler. Je crois qu’il ne faut pas juger en l’état. Sinon c’est trop dur. Il y a de l’amour à donner à ces catastrophes pour désaggraver (sic) les circonstances et les choses qui sont arrivées."

Johnny était aussi très touchant lorsqu’il a parlé de ses fans. "J’ai énormément de respect pour le public. Souvent, je vois les mêmes têtes dans les premiers rangs. Je me demande comment ils font. Ils doivent économiser toute l’année pour suivre la tournée. Moi, j’ai été un fan de James Dean et aussi d’Elvis Presley, mais je n’aurais jamais fait ce que font ces gens. Je trouve ça touchant."

Ce dont il est le plus fier ?

"Ma famille, ma femme, mes filles… Les choses essentielles !"