Musique En procès depuis deux jours, le rappeur new-yorkais controversé n’a pas hésité à donner les noms des membres de son gang.

Le rappeur tatoué au visage, aux cheveux multicolores et amateur de bling-bling est actuellement jugé aux Etats-Unis pour son appartenance au très violent et dangereux gang new-yorkais Nine Trey Bloods. L’affaire tient toute la communauté du rap américain en haleine depuis le 17 septembre. Pour cause, le procès de Daniel Hernandez, aka Tekashi ou 6ix9ine, a des airs de film hollywoodien. Sur les 17 chefs d’accusation portés contre lui, le jeune homme de 23 ans a plaidé coupable pour neuf d’entre eux, notamment pour racket, vol à main armée, trafic de drogue et l’appartenance au gang. Appelé à la barre, il en a profité pour balancer le nom de deux autres membres du gang qu’il a rejoint fin 2017. Il accuse Anthony "Harv" Ellison et Aljermiah "Nuke" Mack de l’avoir kidnappé en juillet 2018.

Il a également dévoilé les rôles de chacun dans le gang. Le sien : " faire des hits et gagner de l’argent pour le gang" . En échange, il explique que cela l’a aidé dans sa carrière, à avoir de la "street cred" (ndlr, de la "crédibilité dans la rue") et lui a apporté de la protection. Le protégé de Nicki Minaj est aussi revenu sur son différend avec son ancien collaborateur le rappeur Trippie Red et révèle que celui-ci faisait également partie d’un gang, les Five Nine Brims, actif du côté de San Diego. De plus, 6ix9ine a confié qu’il avait pris part à une agression sur Trippie Redd en 2017. Mais ce n’est pas tout, il a aussi avoué avoir commandité une attaque à main armée sur Chief Keep, un rappeur originaire de Chicago. Il aurait payé un homme de main 20 000 dollars.



En se retournant contre ses anciens camarades et collègues et en collaborant avec la justice, l’interprète de "Gummo" espère réduire sa peine. Il encourt jusqu’à 47 ans de prison, sa sentence sera connue en janvier 2020. Avec autant de révélations en deux jours, le procès risque bien de ne pas être de tout repos.