«Le sexe m'a toujours inspirée»

Musique

Propos recueillis par Luc Lorfèvre

Publié le

<i>«Le sexe m'a toujours inspirée»</i>
© Virgin
Janet Jackson défend enfin en Europe son nouvel album

LONDRES Nous ne l'espérions plus. De rendez-vous annulé en promo retardée pour cause d'un bout de sein dévoilé devant 90 millions de téléspectateurs américains, Janet Jackson a joué au chat et à la souris avec nous. Deux mois après la sortie de son album Damita Jo et deux semaines après avoir soufflé ses 38 bougies, elle est enfin là. Devant nous. Stetson griffé sur la tête, veste kaki de biker, tee-shirt blanc, jeans moulant et toujours cette voix légère qui nous fait regretter de ne pas avoir une touche 11 sur le volume de l'enregistreur...

Le mot exe se retrouve dans toutes les chansons de Damita Jo . Si chacun de vos disques est le reflet du moment où ils ont été enregistrés, on peut penser que vous êtes actuellement en pleine phase d'extase...

«Je ne me plains pas (rires). J'ai un esprit très créatif quand il s'agit d'aborder ce thème. Le sexe m'a toujours inspirée. Il y a quelques années encore, je croyais que ce n'était pas normal. Mais j'ai beaucoup d'amis qui sont comme ça. Sauf que moi, j'en fais des chansons. Je ne comprends toujours pas pourquoi cela peut sembler choquant. Je parle d'amour.»

Comment vous vient l'inspiration?

«De mes boyfriends. J'ai la chance de vivre une belle histoire d'amour aujourd'hui. J'ai été mariée à deux reprises. Deux divorces. Sur un plan affectif, je ne me suis jamais sentie aussi épanouie qu'aujourd'hui.»

Votre maman, Témoin de Jéhovah, vous a donné une éducation très stricte. Comment réagit-elle quand vous parlez de l'orgasme sur Moist ou que vous suggérez dans Warmth que l'endroit le plus chaud de votre corps est votre bouche...

«Je ne parle pas de sexe avec ma mère. J'ai dû avancer étape par étape pour qu'elle ne soit pas choquée. Elle ne me pose plus de questions. Cela n'a pas toujours été le cas. Lors de la tournée Janet tour , je prenais chaque soir un mec dans la salle et je dansais avec lui sur scène. Ma mère a été surprise. Pour la tournée suivante, The Velvet rope tour, j'ai recommencé ce numéro mais, là, je faisais mine de séduire le spectateur et de l'embrasser. Ma mère m'a dit que j'allais trop loin. Je lui ai répondu que c'était du show. Que j'aimais ça et le public aussi. C'est la dernière fois qu'elle m'a fait des reproches.»

On vous sent de plus en plus à l'aise avec votre corps...

«Vous savez ce que signifie grandir avec les croyances de Jéhovah? A la maison, on ne fêtait pas les anniversaires. On ne se déguisait pas à Halloween. Il n'y avait pas de sapin décoré à la Noël. Ma mère me disait comment m'habiller. Parfois, je sortais avec les vêtements de son choix et j'allais me changer en cachette pour mettre un jeans. Ce n'est qu'à l'âge de 18 ans que maman m'a laissé choisir ma religion et a donc lâché du lest. Je lui en suis reconnaissante. Ma première party d'anniversaire, c'est pour mes 23 ans que je l'ai organisée. Bref, tout ça pour vous dire qu'il a fallu du temps pour m'habituer à ma féminité et d'être à l'aise avec mon corps. A mes débuts artistiques, il y avait aussi une foule de gens autour de moi pour me conseiller, ce qui n'a pas facilité mon émancipation. Le déclic s'est produit avec mon album Rhythm nation 1814 en 1989, pour lequel j'ai mis en avant une image plus sexy. Mais ce ne fut pas facile au début, croyez-moi.»

Selon vous, quel est le meilleur endroit pour écouter Damita Jo ?

«A la maison. Je vous laisse le choix de la pièce. Mais je pense que le lit dans la chambre est un endroit approprié. On me dit souvent que beaucoup de bébés ont été conçus en écoutant ma musique. Je prends ça comme un compliment. C'est bien de donner cette envie aux gens. Il y en a d'autres qui poussent à la haine ou la guerre.»

Quelle est la chose la plus stupide que vous ayez entendue à votre sujet?

«Que j'avais un enfant caché et que je l'avais adopté en Europe. Je ne sais pas où les gens ont été chercher ça.»

© La Dernière Heure 2004

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info