En cette crise sanitaire, il est temps de "déranger le #SoundofSilence (SOS)" selon le secteur culturel et événementiel belge complètement à l’arrêt. "Donnez-nous une chance, donnez-nous une voix. Sauvons l’industrie événementielle et leurs 3.000 entreprises et 80.000 employés. Montrez votre amour, montrez votre soutien et partagez cette publication." Voilà ce qu’on peut lire un peu partout sur les réseaux sociaux depuis ce lundi. "Aujourd’hui, vous verrez cette croix orange #Soundofsilence apparaître en masse sur la toile. Ceci est un appel qui s’adresse au gouvernement belge et porte sur le fait qu’il est grand temps d’agir…"

Ce message, lancé tel un SOS en direction de nos politiques, se poursuit en déplorant la gestion de nos gouvernements. Et en omettant le fait que le secteur a toujours su être "safe" vis-à-vis de sa clientèle et qu’il n’a pas attendu le Covid-19 pour être responsable. "Les acteurs du secteur événementiel et culturel sont à l’arrêt depuis 5 mois. Le silence résonne. Si la santé passe avant tout, il est clair que l’expertise pour organiser des événements de manière contrôlée et sécurisée fait partie intégrante de l’ADN des organisateurs d’événements et de tout fournisseur qui l’entoure. Le secteur a investi massivement dans les mesures pour créer des événements en toute sécurité. Laissez-nous agir…"

Cette action mise en place avec de nombreux acteurs du secteur de l’événementiel semble être leur dernier recours face aux normes qui impose 100 personnes en intérieur et 200 en extérieur. "C’est maintenant ou il est littéralement trop tard pour notre beau secteur. Le son sortira !!!" peut-on encore lire en lançant un appel à chaque citoyen belge : "️Quiconque souhaite assister à un spectacle, un concert, un festival, une fête d’entreprise, un mariage ou un théâtre : veuillez mettre à jour votre photo de profil avec ce cadre." A savoir, donc, ce fameux son du silence qui devient pesant pour tout le secteur et sa clientèle.️ "Nos politiciens sont sur le point de s’assurer que cela ne sera pas possible pendant des années comme nous le voulions, montrez-leur que vous voulez aussi faire l’expérience de la culture et des événements, et de préférence rapidement !"