Les NRJ Music Awards ont doublement couronné le superbe duo composé de notre nationale Axelle Red et de Renaud

CANNES Leur Manhattan-Kaboul a raflé deux prix lors de cette soirée cannoise qui a aussi vu Johnny, toujours aussi increvable, devenir l’homme de l’année, tandis que, côté international, c’est Shakira qui a tout gagné ou presque en remportant trois Awards.

Limousines, tenues flash et photographes in black. Ce samedi, c'est dans la plus pure tradition cannoise que la 4e édition des NRJ Music Awards, désormais incontournables, prit ses quartiers au Palais des Festivals.

Une fête assez surfaite qui avait déjà débuté avant 20 heures avec un défilé de stars savamment orchestré dans la mesure où les élèves de Star Académy 2, chaperonnés par Gérard Louvin, producteur de l'émission proposée hier en direct sur TF 1, foulèrent le tapis rouge tel le messie.

Autrement dit, bien à la suite des toiles aussi brillantes que Johnny - installé pour le week-end avec Laetitia à l'Hôtel Majestic Barrière -, Robbie Williams - grand seigneur à l'écharpe blanche et au regard qui tue - ou l'artiste féminine francophone de l'année, Mylène Farmer, arrivée pour une fois dans la simplicité, et... complètement seule

Ce n'était pas le cas de Calogero, bien accompagné, mais reparti sans récompense, coiffé sur le poteau, au rayon révélation francophone de l'année, par une jeune fille de plus en plus Au soleil, Jenifer. Laquelle a dédié son prix à son grand-père en étant habillée par Christian Dior et bijoutée par Chopard.

`C'est pour ça que je suis surveillée par un garde du corps, a-t-elle commencé à nous dire en riant. Ce trophée me fait chaud au coeur parce que c'est le public qui me l'offre (...) Star Academy m'a fait gagner des années, si c'était à refaire, je le referais demain. J'aime beaucoup mon premier album mais il a été enregistré dans l'urgence, en trois semaines. Je m'investirai d'avantage dans le suivant, qui sortira l'année prochaine. J'écris des textes depuis un petit temps déjà.´

Du côté des groupes/duos étrangers, c'est Alex Band, leader de The Calling, qui a décroché la timbale. Après avoir raflé le MTV Award de la révélation 2002. Hier soir, il était le seul nominé dans sa catégorie, avec les Atomic Kitten, a s'être déplacé à Cannes. Sans surprise, c'est par ailleurs la formidable osmose entre Renaud et Axelle Red qui s'est vu offrir l' award du duo francophone de l'année. Et, dans la foulée, leur Manhattan-Kaboul a été sacrée chanson francophone de l'année.

Ce qui nous valu un double bisou de Mister Renard à Jenifer, renversant, puisqu'il est de notoriété public qu'il ne porte pas Star Academy dans son coeur...

Jenifer, Renaud et Axelle Red, mais aussi les Las Ketchup, révélations internationales grâce au carton de leur Ketchup song, on ne peut pas dire que ces NRJ Music Awards aient étonné par leur verdict. D'autant que, last but not least, c'est l'inoxydable Johnny , dont le double album A la vie, à la mort! se vend comme des petits pains, qui a été élu l'homme de l'année.

Nous lui avons demandé pour quelle raison, selon lui, son succès était resté intact. `En France, les gens sont particulièrement fidèles aux artistes qu'ils aiment. Peut-être plus que dans d'autres pays. Chez nous, le public apprécie ce qui dépasse les artistes, les images qu'ils véhiculent en temps qu'être humain et le fait qu'ils puissent donner de leur personne (...) Au début de ma carrière, je ne faisais pratiquement que des adaptations françaises de succès anglophones. Mais les choses ont changé lorsque j'ai rencontré des compositeurs de talent comme Berger et Goldman. Et également mon fils. Celui qui sort vraiment du lot pour le moment, c'est De Palmas. Je l'admire énormément´.

Boudé dans les catégoriés meilleurs groupes francophones et chansons francophones, Indochine s'est rattrapé en emportant l' Award de l' album francophone. Une façon pour Nicola de prouver que son groupe n'est pas aussi ringard qu'un patron de maison de disques l'avait craint il y a quelques années.

Sachez, enfin, que l'absence de Shakira au Palais des Festivals (elle était à Chicago) ne l'a pas empêchée d'être triplement saluée. Elle est devenue artiste internationale de l'année, Laundry Service a été proclamé album international de l'année, Whenever Where ever, chanson internationale de l'année.

© La Dernière Heure 2003