Musique

La première édition du festival de musique électronique version montagne se clôture ce vendredi soir

Tomorrowland Winter va vivre sa dernière soirée à l’Alpe d’Huez avec, sur scène, notamment Martin Garrix, Steve Aoki ou Lost Fréquencies.

L’occasion, déjà, pour l’organisation de tirer un bilan d’une première organisation qui se répètera, toujours à l’Alpe d’Huez, au moins jusqu’en 2023. « Nous sommes très heureux. Nous avons vu beaucoup d’enthousiasme de la part des participants, qui auraient d’ailleurs pu être plus nombreux si nous avions pu trouver des logements en suffisance », relève Debby Wilmsen, porte-parole du festival.


En chiffres, Tomorrowland Winter 2019, ce fut :

  • Plus de 25.000 festivaliers
  • Plus de 90 nationalités rassemblées, dont 30 % de Belges, 28% de Français, des Chinois, des Brésiliens, …
  • 100 DJ’s
  • Une mainstage longue de 65 mètres et haute de 22 mètres
  • Une scène située à 3300m d’alitude
  • Plus de 6 kilomètres de cables
  • 110.000 briques d’eau recyclables
  • Jusqu’à 700 ouvriers présents sur place pour le montage des installations, dès le 4 février
  • 1200 personnes au sein de l’équipe organisatrice pendant les 7 jours de festival
  • 120 gendarmes ; 22 pompiers et 90 médecins et membres des premiers secours ; 2 hélicoptères