BRUXELLES En mettant à 9 ans un pied dans le show-business, Michael Jackson ignore que sa vie ne sera plus jamais pareille.

Alors que les enfants de son âge jouent dans les cours de récréation, lui enregistre en studio, donne des concerts, se fait déchirer ses vêtements par des fans, gagne des millions de dollars... Sans le vouloir, scruté en permanence par la presse, Michael Jackson va tout doucement se déconnecter de la réalité.

Tout cela aura une incidence sur sa vie d'adulte. Tout cela peut expliquer ses nombreux pétages de plombs .

Le premier a lieu fin des années 70. Michael Jackson, l'Afro-Américain, présente un nez beaucoup moins empâté : il a subi une opération de chirurgie esthétique. Il le concède dans son autobiographie, publiée en 1988 et dans une interview télévisée donnée en 1993 : il a modifié son appendice nasal à deux reprises.

Dans le même temps, c'est sa couleur de peau qui vire au blanc. Michael Jackson n'est-il plus fier de ses origines ? L'affaire mérite des éclaircissements. Silencieux pendant des années, il avoue en 1993 souffrir du vitiligo, une maladie qui détruit les pigments naturels.

Mais les suspicions sont grandes. Son mutisme ne joue pas pour lui et laisse place aux rumeurs les plus folles. On écrit qu'il se charcute le visage pour ressembler à Diana Ross, qu'il dort dans un caisson à oxygène, qu'il veut racheter les restes d'Elephant Man... Son comportement ne l'aide pas non plus : il s'achète un ranch et un parc d'attractions qu'il baptise Neverland, du nom du monde de Peter Pan, il y aménage également un zoo, a pour compagnie un lama, une girafe, un singe, Bubble. Il se rapproche aussi de jeunes enfants... Trop même. Et ses deux mariages (Lisa-Marie Presley et Debbie Rowe) ainsi que la naissance de trois enfants n'adouciront en rien la suspicion.

En 1993, la première accusation de pédophilie tombe alors que la star est en tournée. L'enfant, Jordan Chandler, dit avoir subi des attouchements. Après une enquête minutieuse, la Justice américaine ne trouve aucune preuve. Au final, pour être quitte, Michael Jackson acceptera de verser une somme à la famille de Jordan Chandler.

Mais en 2003, un autre adolescent porte plainte. Cette fois-ci, il y aura procès. Un show médiatique qui se conclura par un acquittement le 13 juin 2005. The King of Pop est aussi le King de la polémique.



© La Dernière Heure 2008