Paul McCartney, les Rolling Stones, The Who, Neil Young, Roger Waters et le nobélisé Bob Dylan ensemble au Desert Trip.

Place aux vieux. Et tant pis pour la génération "No Future". Le papy-boom est en train d’exploser tous les records. À commencer par ceux de la rentabilité. Le week-end dernier, 225.000 fans, venus de tous les coins de la planète, se sont réunis à Desert Trip pour le concert du siècle, réunissant en trois jours dix légendes : Mick Jagger, Keith Richards, Ron Wood, Charlie Watts (les Rolling Stones), Pete Townsend, Roger Daltrey (The Who), Neil Young, Roger Waters, Paul McCartney et celui qui a créé l’événement cette semaine, Bob Dylan.

Pour écouter ces "old timers" reprendre leurs tubes et même parfois ceux des autres (en hommage à "un petit groupe inconnu", les Stones ont revisité Come Together des Beatles, Paul McCartney a dansé sur Sympathy for the Devil et Neil Young l’a accompagné pour reprendre l’hymne de John Lennon, Give Peace a Chance), tous ont déboursé une fortune.

La place la moins chère s’élevait déjà à 199 dollars pour une seule date. Pour les trois jours, il fallait prévoir de 399 $ à 1.599 $ pour les meilleurs sièges. À ce tarif-là, même si les organisateurs ont dû débourser entre 6 et 9 millions de $ pour chaque artiste, on comprend aisément que la manifestation et ses 100 stands de nourriture (500 $ le repas en espace VIP), de bière (11 $ le gobelet) et de souvenirs (40 $ le t-shirt), dégagent un profit de 160 millions de $.

Et ce n’est pas tout. Ce week-end, les papys du rock reprennent du Desert, de nouveau devant 225.000 fans. Et, qui sait, peut-être quelques mordus de la lecture désireux de rencontrer leur nouveau prix Nobel de littérature, Bob Dylan. Tous entreront dans l’histoire en assistant ou en participant au tout premier concert d’un Nobélisé. Cela méritait bien trois jours supplémentaires de fête à Desert Trip, un coin bondé de Californie mais dont la deuxième moitié de nom rappellera plus d’un bon souvenir aux spectateurs qui étaient peut-être déjà présents à Woodstock. Faut dire que la moyenne d’âge du public ne devrait ne pas être très éloignée de celle des dix stars de 724 ans ensemble…