Laurent Voulzy : cinq soirs en Belgique

BRUXELLES C'est parti ! La grande tournée de Laurent Voulzy, intitulée Un tour sur la septième vague, en référence - bien sûr - au dernier album qu'il nous a sorti l'an dernier, avec dix-sept reprises de chansons d'été, a commencé mardi à Amiens. Pour traverser notre pays, Voulzy a préféré l'intimité de salles de dimensions raisonnables. Du coup, il en fait plus ! Il chantera le 13 avril à l'Espace Magnum de Colfontaine (réservations au 065/88 74 74), le 14 avril au Wex de Marche-en-Famenne (0900/00 456), le 18 avril aux Beaux-Arts de Charleroi (071/31 12 12), le 19 avril au Cirque Royal de Bruxelles (02/218 20 15) et le 20 avril au Forum de Liège (04/223 18 18). Plus tard, il retrouvera les sensations du gigantisme puisqu'il est tête d'affiche des prochaines Francofolies de Spa, avec un concert annoncé pour le soir de la Fête nationale, le 21 juillet. Il partagera la scène avec Renaud.

Pour l'heure, c'est - comme on le sait - à un album hors norme que succède cette tournée.

Vous aviez déjà réfléchi à une éventuelle tournée au moment où vous prépariez cet album ?

"Pas du tout ! J'ai enregistré cet album parce que j'avais envie de le faire. L'idée m'en était venue en 2005, alors que je faisais une tournée dans les îles et que je grattais de la guitare, au coucher du soleil, sur une plage, en chantant des chansons des autres. Je me suis dit que ça serait sympa d'en faire un album. Avec, bien sûr, l'espoir que les gens allaient l'aimer, mais sans songer à faire de la scène avec ces chansons. D'autant que je sortais d'une tournée. Donc, je n'y pensais pas. Lorsque des gens m'en ont parlé par la suite, j'ai envisagé de faire un spectacle basé exclusivement sur les chansons des autres. Mais les gens qui sont autour de moi m'ont convaincu que le public attendrait aussi les chansons qu'il aime. L'option que nous avons retenue est de reprendre pratiquement l'album en entier, mais de reprendre une dizaine de mes chansons."

Il y aura aussi des reprises nouvelles, qui auraient pu être sur l'album mais qui n'y sont pas ?

"J'y ai pensé aussi ! Introduire une ou deux chansons surprises. Il existe des centaines de chansons qui auraient pu figurer aussi sur l'album. Le problème, c'est qu'on est déjà pas loin de trente chansons. Alors, il fallait faire des choix. En rajouter une ou deux, c'était enlever une ou deux chansons de mon répertoire. Ces chansons que les gens attendent. Par contre, il y aura quand même du neuf avec une nouvelle version de Rockcollection."

En tout cas, cet album a été le deuxième album le mieux vendu en France, en 2006, et, accessoirement, il a fait de vous le chanteur le mieux payé de l'année...

"Ça, je ne le savais pas et, honnêtement, je crois que c'est faux, parce que, quand on vend un album, on touche son argent un an après. Vous savez, c'est un domaine où les sources diffèrent. Deuxième vente en France, oui. Après Diam's. Je suis content pour elle. Je suis content pour moi. Mais ce que j'en retiens, moi, c'est que je me suis surtout régalé à faire cet album."

Et la suite ? Un Septième vague bis ou de nouvelles chansons ?

"Un projet avec Alain Souchon ! On voudrait, pour la première fois de notre vie, faire ensemble un album de duos. On ne l'a jamais fait, alors que nous avons tellement travaillé ensemble. Dans les années 80, nous avions essayé d'écrire une chanson que nous pourrions chanter à deux. On la trouvait plutôt bien, mais on ne l'a jamais enregistrée. C'est tombé dans l'oubli. Depuis quelques années, nous en parlons à nouveau. Le problème, c'est de se mettre à l'ouvrage et nous ne pourrons pas commencer à travailler à ce projet avant le début de 2008."



© La Dernière Heure 2007