Des centaines d’artistes alertent sur l’état de l’industrie musicale.

Les artistes nouvelle génération comme Dua Lipa, Ed Sheeran, Sam Smith ou Lewis Capaldi et les cadors du milieu comme les Rolling Stones, Paul McCartney, Iron Maiden, The Cure ou encore Céline Dion s’unissent pour tenter de sauver l’industrie musicale britannique et soutenir la campagne #LetTheMusicPlay. Dans une lettre ouverte adressée au ministre de la Culture britannique, Oliver Dowden, ils demandent de venir en aide au secteur du live lourdement touché. Suite à la crise du Covid-19, les salles de concerts sont en grande difficulté, 70 % d’entre elles risquent la fermeture sans un soutien urgent du gouvernement.

La lettre signée par plus de 1500 artistes rappelle le poids économique de l’industrie : celle-ci a rapporté près de 5 milliards d’euros et assuré 210 000 emplois en Grande-Bretagne en 2019. "Comme tous les secteurs de l'industrie du divertissement, la musique live est fière de jouer un rôle dans l'effort national pour réduire la propagation du coronavirus et assurer la sécurité des personnes. Mais, sans la fin de la distanciation sociale en vue ou soutien financier du gouvernement, l'avenir des concerts et des festivals et des centaines de milliers de personnes qui y travaillent s’annonce austère", peut-on lire dans le communiqué. "Ce secteur ne veut pas demander l'aide du gouvernement. Les lieux, promoteurs, festivals, organisateurs et autres employeurs veulent être autonomes, comme ils l'étaient avant le confinement. Mais, jusqu'à ce que ces entreprises puissent fonctionner à nouveau, ce qui est susceptible d'être le cas au plus tôt en 2021, le soutien du gouvernement sera crucial pour éviter les faillites de masse et la fin de cette grand industrie de premier plan dans le monde."

Sur les réseaux sociaux, le hashtag #LetTheMusicPlay est aussi partagé par les différents artistes signataires et les grandes salles de concerts. Avec celui-ci, ils invitent les internautes à partager des photos et des souvenirs de leurs derniers concerts.