À défaut de pouvoir reformer Oasis, le cadet de la fratrie s’est fait plaisir en invitant son idole qui parade en roi dans son dernier clip.

Liam Gallagher aime faire le buzz. Et son moyen préféré pour y parvenir, c’est de supplier son frère Noel de reformer Oasis ou, carrément, d’annoncer la résurrection prochaine du groupe phare des années 90-2000. Personne n’est dupe, on sait désormais que chacune de ses tentatives sera balayée du revers de la main par son aîné qui n’a manifestement plus la moindre intention d’un jour collaborer avec son turbulent frangin.

Toutes les tentatives de Liam Gallagher pour faire parler de lui sont d’autant plus regrettables qu’il a sorti deux albums solos d’excellente facture. Il ferait mieux de laisser parler la musique à sa place, c’est assurément son meilleur avocat.

Et puis parfois, le cadet de la fratrie Oasis réussi un coup de buzz que l’on applaudit des deux mains. C’est le cas avec son nouveau clip “Once” dans lequel il s’offre les services du plus talentueux, fantasque, imprévisible, incorrigible (biffez la ou les mentions inutiles) des footballeurs reconvertis en comédien : Éric Cantona ! 


Du tout grand Cantona même qui joue les grands seigneurs dans une demeure blanche qui n’est pas sans rappeler Tittenhurst Park où vivait John Lennon et ou a été tourné le clip d’“Imagine”. La scène montrant Cantona s’asseoir derrière un piano ne trompe personne et est inspirée de cette vidéo. D’ailleurs, le titre “Once” est aussi clairement le plus johnlennonesque qu’a écrit Liam Gallagher.

Tout cela se termine avec un Éric Cantona qui troque son peignoir pour une cape et une couronne de roi avant d’embarquer dans une Rolls. So British. À noter que c’est Liam Gallagher en personne qui interprète le majordome et le chauffeur au service de sa star préférée.


Sur Facebook, le chanteur ne cache pas sa joie d’avoir pu compter sur l’ex-vedette de Manchester United. “Je suis absolument ravi d’avoir Éric Cantona, le dernier footballeur rock’n’roll, comme star dans mon clip ‘Once’. Des chansons comme celle-ci ne sont pas courantes, des joueurs de foot comme lui non plus.