Musique

L'interprète de "Million Eyes" présente "Candy", un court-métrage aux allures de comédie musicale.

L’interprète de "29" est bien occupé ces derniers temps. Entre le début de sa tournée dans laquelle il présente son nouvel album qui devrait sortir l’année prochaine et une apparition remarquée pour les dix ans de l’émission Danse avec les Stars, le chanteur courcellois a trouvé le temps de donner vie à une idée qui lui tenait à cœur : un court-métrage musical. Un projet pour lequel il enfile plusieurs casquettes : celle d’auteur, de chorégraphe, de décorateur et de styliste. Baptisé "Candy", le film dure une vingtaine de minutes et sera à découvrir le mercredi 30 octobre sur Plug RTL et sur Youtube le lendemain.


La fête d’Halloween et l’ambiance fantastique, à la limite de l’horrifique avait déjà inspiré Loïc Nottet pour le clip de son titre "Doctor" (2017), pour lequel il prenait les traits d’un clown, ressemblant au Joker. Son court-métrage musical apparaît comme le prolongement de cette vidéo. Le film commence dans une maison hantée, le clown se parle à lui-même. La scène nous fait entrevoir sa folie, ses pensées, ses tentations. Ours en peluche géant, barbe pailletée, lecteur de cassette fisherprice, bonbons par milliers... L’ambiance colorée et festive se mélange à des scènes inspirées de films d’horreur : une forêt tard la nuit, une plaine de jeux abandonnée. 


Celui qui a représenté nos couleurs à l’Eurovision avec "Rhythm Inside" en 2015 revisite le conte d’Hansel et Gretel à sa manière. La maison en pain d’épices était déjà toute trouvée depuis longtemps. Il s’agit d’une bâtisse laissée à l’abandon dans le village de ses parents. Chaque détail du projet a été minutieusement pensé, réfléchi par Loïc Nottet et son équipe. Les chorégraphies et la vingtaine de danseurs présents portent le film. Le projet a muri pendant plus d'un an. Le chanteur a suivi de près toutes les étapes de sa réalisation : en dessinant les costumes, en choisissant les tissus, en sélectionnant les images en post-production.

Bien-sûr, la bande-sonore est la partie centrale du court-métrage. Les chansons sont fidèles à l’univers des comédies musicales, elles fonctionnent plutôt bien et accompagnent le film avec justesse. Tous les titres ("Candy Maker", "Candy Land",...) seront regroupés sous forme d’EP et disponibles le 31/10 sur toutes les plateformes de streaming.