Ce mercredi, au Cirque Royal, il enregistre un... demi-album live

PARIS Le spectacle que Louis Chedid prépare pour ce mercredi à Bruxelles ne s'inscrit pas dans une tournée. Il n'y en aura pas eu la veille et il n'y en aura pas le lendemain. Et ce spectacle préoccupe le chanteur au point d'avoir réuni tous ses musiciens, pendant plusieurs jours, dans un studio de Paris. C'est que, ce mercredi, le son sera capté en vue du prochain album live. Un peu particulier. Louis Chedid nous l'a expliqué: `L'idée est de réunir sur un double album deux versions totalement différentes du même spectacle. C'est celui avec lequel j'ai tourné l'année dernière. Il se trouve que cette tournée s'est achevée par le festival des Vieilles charrues qui, en Bretagne, réunit chaque année 200.000 personnes en trois jours. Nous sommes évidemment plusieurs au programme. Je me souviens qu'il y avait notamment The Cure. C'est très éclectique et le public est particulièrement ouvert: l'an dernier, Pierre Perret et Iggy Pop passaient au même programme. Toujours est-il qu'aux Vieilles Charrues, j'ai chanté en plein air, devant 50.000 personnes. Ce qui est très différent du fait de chanter dans un beau théâtre, avec un ensemble de cordes. Un rideau qui s'ouvre sur des cordes, c'est une émotion en plus. Je veux que ce disque montre bien les deux ambiances.´

Vous avez choisi l'Ensemble à cordes de Mons. Ils répètent avec vous à Paris?
`Ce n'est pas nécessaire. Un ensemble à cordes travaille sur partitions. En outre, j'ai déjà pas mal travaillé avec eux, notamment à l'Olympia. Ils ont le concert dans le ventre. Nous ferons des dernières répétitions mardi et mercredi. J'ai choisi ce groupe parce que je devais donner le tout premier spectacle de ma précédente tournée au même Cirque Royal. Il était plus pratique, pour moi, de prendre un orchestre sur place. En plus, c'est un groupe jeune. Une moyenne d'âge d'une trentaine d'années.´

C'est le groupe qui avait accompagné Pierre Rapsat dans sa dernière tournée...
`Absolument. Mais je n'ai pas vu ce spectacle. Moi, j'ai surtout connu Pierre dans les années 1977 et 1978.´

Vous viendrez ce mercredi avec des chansons inédites?
`A priori, je ne pense pas. Je viens pour laisser une trace supplémentaire de mon album précédent. Par ailleurs, j'ai déjà écrit pas mal de chansons d'avance pour un prochain album prévu pour avril 2004. Une dizaine déjà. Mais, pour réussir un album, il faut enregistrer une trentaine de chansons et on n'en garde que douze.´

Des invités sur scène? Votre fils?
`Les invités, ce seront les cordes. Mon fils, lui, a participé à trois chansons aux Vieilles charrues , mais il ne sera pas à Bruxelles. Lui aussi, il prépare son album. Il a un boulot fou.´

A 10 euros la place, vous allez battre le record du spectacle le moins cher au Cirque Royal...
`C'est exprès, évidemment. On ne peut pas vendre des places plein pot en sachant que nous enregistrons le concert.´

Ce qui signifie que vous pourriez arrêter une chanson et la reprendre si quelque chose ne va pas?
`Pas à ce point-là, non! Ce sera quand même avant tout un spectacle. Mais il n'est pas exclu, si je ne suis pas totalement satisfait, qu'on mette les gens dans la confidence et qu'on en refasse deux ou trois à la fin du concert.´

Vous aurez le même trac devant 2.000 personnes que devant 50.000?
`Toujours! Mais cette peur est aussi un moteur, qui vous oblige à faire attention. J'en fais réellement des cauchemars! Il m'arrive de rêver que j'entre en scène et que les gens s'en vont par grappes.´

Louis Chedid, ce mercredi au Cirque Royal. Prix: 10 euros. Réservations: 02/218 37 32

© La Dernière Heure 2003