Louisy Joseph tourne la page L5

Musique

Propos recueillis par Karim Fadoul

Publié le

Louisy Joseph tourne la page L5
© D.R.

Lydy accroche son petit succès en solo


Ecoutez notre interview exclusive


BRUXELLES L'émission Pop-stars a accouché il y a quelques années des L5, un groupe de filles plutôt bien accueilli par le public. Et au sein de celui-ci, Lydy marquait davantage de points que ses collègues. L'aventure L5 s'est terminée l'an dernier, certes, mais la métisse n'a pas levé le pied pour autant. Elle s'est immédiatement attelée à un projet en solo. Sa Saison des amours vient de sortir dans les bacs et s'accompagne en premier simple d'Assis par terre qui, mine de rien, est déjà un petit tube. Interview.

Comment fait-on pour passer d'un girls band à une aventure totalement différente en solo ?

"J'ai juste écouté mon coeur. Pendant 7 ans, pendant la période des L5, on a fait taire ma personnalité, on a étouffé certaines choses qui me bouffaient de l'intérieur. Il fallait ainsi répondre à certaines attentes musicales qui ne correspondaient pas forcément aux nôtres. Sortie du groupe, il a fallu que je me replonge dans ce que j'appelle la Saison des amours que j'ai aimée, les musiques que j'ai aimées."

Êtes-vous gênée, aujourd'hui, d'avoir fait partie d'un girls band ?

"Au contraire, ce fut une bonne expérience. Être en groupe fut un apprentissage personnel. On apprend à se taire. Car se taire, c'est aussi écouter, ranger son ego... Par ailleurs, longtemps je me suis dit : si ça se trouve, ce sera ton moment de gloire et il faudra t'en contenter. Sauf que je me réveillais chaque jour avec une autre opinion."

Pourquoi avoir changé de nom ?

"J'ai pris mon nom de famille uniquement, Louisy Joseph, pour distinguer les deux histoires. Mais je ne suis pas différente de la Lydy des L5. Certes, j'ai récupéré mes cheveux frisés, mes fringues. Ce n'est pas un coup marketing mais ma vraie nature."

Comment présenter votre album ?

"On sent les îles, le côté plus roots. Le reggae, la soul. Ma nature - je suis martiniquaise - doit forcément ressortir. Tant mieux !"

Pascal Obispo a joué un rôle important dans la Saison des amours. Expliquez-nous...

"Il a compté dès le départ. Sans lui, je n'aurais pas pu rencontrer et ses auteurs et le compositeur John Mamann. Quand quelqu'un comme lui s'arrête sur une demi-artiste comme moi, c'est qu'il avait envie de me rendre visible aux yeux des autres."

Vous êtes fan de Janis Joplin, de John Lennon et vous leur rendez hommage dans deux chansons...

"Janis Joplin : c'est complètement égoïste, il fallait que je fasse quelque chose pour elle. Ce qu'elle m'a apporté est énorme. C'est un hommage à quelqu'un qui m'a dirigée musicalement. Il y avait tellement de sincérité entre sa voix, la scène et sa vraie vie qu'il n'y avait pratiquement pas d'équilibre. Elle était authentique. Pour John Lennon, c'est sa chanson Imagine que j'ai voulu mettre en avant. C'est une chanson qui vise complètement le peuple et une des seules chansons sans carte d'identité. Un support idéal pour parler des discriminations raciales."

Louisy Joseph, la Saison des amours (Warner).



© La Dernière Heure 2008

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info