Musique

La chanteuse américaine pose nue en couverture d'un magazine... et revient sur ses déboires privés

BRUXELLES Ce n'est qu'une de plus à poser nue (la jeune femme cache quand même une partie de son anatomie avec un drap blanc) pour un célèbre magazine. Et Mariah Carey n'en est pas à sa première cover dénudée : elle avait déjà posé pour Playboy. Mais si le mensuel Interview de septembre a un petit quelque chose d'exclusif, c'est dans le contenu de l'article qu'on le trouve. La diva revient en effet sur les heures les plus noires de son existence.

Élevée au rang de superstar planétaire grâce à ses succès, Hero et Without you, Mariah Carey était alors, en 1993 la gentille et toute nouvelle épouse de Tommy Mottola. Tommy qui ? Le big boss de la maison de disques (et évidemment celle de Mariah) Sony Music, de plusieurs années son aîné. Aux yeux de certains, ce businessman est un véritable tyran. Quatre ans plus tard, la diva demandera le divorce (et mettra ainsi en jeu des millions de dollars). Elle se confie pour la première fois au magazine Interview sur ce divorce qui a fait beaucoup couler d'encre. "Quelque chose est arrivé qui m'a incitée à le quitter. Si quelqu'un me fait quelque chose qui est de trop, je n'ai aucun problème à l'effacer de ma vie". Mariah Carey précise ainsi qu'elle est "reconnaissante" de ce qu'a pu faire Tommy pour elle mais ajoute : "J'ai eu à lui pardonner d'avoir été aussi contraignant. Avec Tommy, j'avais l'impression d'avoir cette situation astreignante où je ne pouvais pas être moi-même".

Cela signifierait-il que la Mariah Carey que le public a pu découvrir ces dernières années, nettement plus sexy, refléterait la vraie personnalité de la chanteuse, aujourd'hui âgée de 37 ans ? Probablement. Car le chemin a été long avant que la diva ne se sente complètement libérée. Il lui a fallu passer par des épreuves douloureuses qui l'ont conduite tout droit à l'hôpital pour épuisement et peut-être aussi dépression. C'était en 2001. "Je suis loin d'être parfaite. J'apprends toujours. J'étais surmenée et j'ai payé le prix. Je suis heureuse d'être en vie".

Une leçon de vie qui a permis à Mariah de rebondir. On la voit aujourd'hui différente. Moins sage, beaucoup moins prude et surtout dans un style musical à mille lieues de celui que son premier public lui connaissait. Mais elle a su trouver sa voie (x) après ses passages à vide. "Je considère cet échec comme une percée. Je devais toucher le fond. Je devais comprendre le prix de pousser trop fort, lutter trop fort contre le système. Mais est-ce que j'étais hors de contrôle à ce moment-là ? Oui !'



© La Dernière Heure 2007