Le nom de John Davis ne vous dit probablement pas grand-chose, son image encore moins. Pourtant, à la fin des années 80, sa voix était sur toutes les ondes radio. C’est elle que l’on entend sur les tubes “Girl You Know It’s True”, “Baby Don’t Forget My Number”, “Blame It On The Rain” ou “All or Nothing”. Sauf qu’à l’époque, toute la gloire revenait à Milli Vanilli, duo composé par l’Allemand Robert Pilatus, ex-participant à l’Eurovision avec le groupe Wind, en 1987, et le Français Fab Morvan.

En 1988 et 1989, Milli Vanilli était un phénomène dans le monde de la musique. Grammy Award de la meilleure révélation en 1990, ils ont écoulé une trentaine de millions de disques. Tous leurs concerts étaient donnés à guichets fermés ou presque. Jusqu’à ce que la supercherie éclate. Ce ne sont pas Robert Pilatus et Fab Morvan qui donnent de la voix sur leurs tubes mais… John Davis dont on vient d’apprendre la disparition. Il s’est éteint à l’âge de 66 ans le 24 mai dernier. La fille du chanteur a annoncé la nouvelle sur les réseaux sociaux. Il fait partie des victimes du Covid.


Fab Morvan lui a rendu hommage sur Twitter : “Je ne peux pas y croire. Merci pour tout l’amour que tu as répandu autour de toi tout au long de ces années depuis la scène. Ensemble, nous avons vécu un beau parcours. C’était sympa de célébrer la vie en musique. […] Ta voix continuera de vivre. Que chacun monte le son.”

Des rumeurs, un scandale et une tentative de corruption

Sur la pochette de l’album Girl You Know It’s True, 10 millions de copies vendues, John Davis n’était crédité que comme choriste alors qu’il avait enregistré la voix principale du titre. C’est un incident technique qui est venu confirmer les rumeurs selon lesquelles Milli Vanilli se produisait en play-back devant le public. Lors d’un concert aux États-Unis, le 21 juin 1989, la “bande” sur laquelle chante le groupe plante. Si les spectateurs n’y ont vu que du feu, les journalistes présents pas...

Quelques mois plus tard, c’est au tour du rappeur Charles Shaw, qui a participé à l’enregistrement du single “Girl You Know It’s True”, de révéler le pot aux roses à un journaliste. Rob et Fab ne chantent pas sur leurs disques, Les voix sont celles de John Davis, Charles Shaw, Brad Howell et Linda et Jodie Rocco. Stupeur!


Frank Fabian, le producteur du groupe, aurait bien tenté de soudoyer le rappeur pour qu’il revienne sur ses déclarations mais le mal est fait. Il est contraint de reconnaître l’arnaque lors d’une conférence de presse lorsque Rob Pilatus et Fab Morvan refusent de promouvoir le second album si leurs voix ne figurent pas sur l’enregistrement.

L'album "Girl You Know It's True" est retiré de la vente. Jamais un disque aussi populaire n'avait fait l'objet d'une telle décision. Un tribunal américain a même statué que les acheteurs pouvaient demander à être remboursés. L'histoire est tellement énorme qu'en 2007, Jeff Nathansson, scénariste du film Arrête-moi si tu peux, se serait associé à Fab Morvan pour transposer sur grand écran la mésaventure du duo...

"Esclavagisés"

En début d’année, Fab Morvan s’est confié à l’AFP sur cette aventure Milli Vanilli et le scandale qu’elle a déclenché. “Ce n’était pas évident à gérer de garder ce secret. En vérité, quand on a commencé, il n’était pas lourd, parce qu’il y avait cette envie de passer sur scène, cet amour pour la musique, les fans. Et puis, il y a un piège dans lequel on est tombés, a-t-il expliqué. On était naïfs, sans expérience. Les producteurs l’avaient […] et ils nous ont bien endormis. Quand on s’est réveillés, il était trop tard.” “Le punch qu’on s’est pris, on se l’est bien pris. Rob ne l’a pas vu venir. Il l’a pris en pleine tête et émotionnellement. Il est mort (en 1998, à l’âge de 32 ans, d’une overdose de drogue et d’alcool, NdlR.) d’un cœur brisé, parce que ça lui a fait mal.”

Dans Gala, il a eu des mots moins diplomatiques pour évoquer son destin et celui de son compère de l’époque. “On nous a traités d’imposteurs, mais nous, on a plutôt eu le sentiment d’avoir été séduits, exploités avant d’être esclavagisés, avec une petite notion raciste en plus : le côté ‘Noirs lookés’ qui tombait bien.”


Rappelons que Rob Pilatus et Fab Morvan ont rendu le Grammy Award reçu en 1990 lorsque le scandale a éclaté. Toujours accompagné de Fab Morvan, le duo a enregistré l’album Rob&Fab sous ce nom, en 1993. Sans grand succès. Il est mort la veille de la sortie du second, Back and Attack, en 1998. Depuis, Fab Morvan poursuit une carrière solo, entre prestation de DJ et enregistrements d’albums. Son prochain est attendu cette année.

Qui est Frank Faria, le producteur derrière le scandale Milli Vanilli?

Frank Farian, auteur-interprète-compositeur et producteur allemand est toujours à l'affût d'un bon (ou mauvais!) coup. Si son aura a pris un sérieux coup dans l'aile avec l'affaire Milli Vanilli, il s'était déjà fait un nom dans le métier se cachant derrière... Boney M.

En effet, la voix quelque peu roocailleuse que l'on entend par exemple sur "Daddy Cool", ce n'est pas celle de Bobby Farrell, le danseur comme beaucoup le pense, mais la sienne. C'est même lui qui chante les voix masculines sur tous les tubes du groupe disco qu'il a monté de toutes pièces en embauchant les Antillaises Marcia Barrett, Liz Mitchell et Maizie Williams. Mieux, c'est lui qui composait les titres également.

Il flotte aussi un petit parfum de polémique sur Boney M. Non seulement Bobby Farrell n'a jamais chanté mais Maizie Williams non plus. Seule Liz Mitchell et Frank Farian donnaient de la voix, Maria Barrett se contentant la plupart du temps de faire les choeurs! Vous n'écouterez probablement plus jamais Boney M de la même manière qu'avant, même s'ils n'ont jamais été déchus de quoi que ce soit. Au contraire de Milli Vanilli.