Le musicien de jazz suédois Esbjörn Svensson, habitué des festivals du monde entier, est mort ce week-end à l'âge de 44 ans lors d'un accident de plongée dans l'archipel de Stockholm


STOCKHOLM "Il est mort suite à un accident de plongée à Stockholm samedi", a indiqué par téléphone à l'AFP le manager de Esbjörn Svensson Trio (E.S.T.), Burkhard Hopper, depuis Munich.

Esbjörn Svensson, qui transgressait les genres et touchait un public bien plus large que celui des simples amateurs de jazz, était "la figure la plus importante du jazz de cette décennie", a souligné M. Hopper, comparant son influence à celle de Miles Davis. "De tous les points de vue, il était l'un des plus grands musiciens européens. C'était un artiste de jazz avec l'envergure d'une star de pop", a ajouté M. Hopper.

E.S.T., composé du pianiste et compositeur Esbjörn Svensson, du batteur Magnus Öström et du bassiste Dan Berglund, a enregistré une douzaine d'albums depuis sa formation en 1993, rencontrant un large succès auprès de la critique et du public, aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis. E.S.T. a reçu plusieurs récompenses, notamment en 2003 celle en France de la Révélation Internationale aux Victoires du Jazz.

M. Hopper n'a pas pu donner plus de détails sur l'accident de samedi, mais les médias suédois ont rapporté qu'Esbjörn Svensson avait plongé avec un groupe, accompagné d'un instructeur dans la Baltique quand il a soudainement disparu.
Marié et père de deux enfants, il a été retrouvé gravement blessé au fond de l'eau et a été transporté à l'hôpital par hélicoptère, mais il n'a pas pu être sauvé. La police suédoise a ouvert une enquête sur l'accident.

L'album du groupe en 2001, "Good Morning Susie Soho", avait été élu meilleur album de l'année par le magazine britannique Jazzwise. L'année suivante, "Strange Place for Snow" a gagné de nombreuses récompenses en Allemagne, en Grande Bretagne et en France. Le trio, qui avait aussi fait la une de la bible des amateurs de jazz aux Etats-Unis, Down Beat, avait sorti son dernier disque, "e.s.t. live in hamburg", à la fin de l'année dernière.

"Esbjörn Svensson a été extrêmement important pour le jazz en Suède et aussi à l'étranger", a déclaré Bosse Persson, le directeur du festival de Jazz de Stockholm, où E.S.T. devait jouer à la mi-juillet. "Il a vraiment revitalisé le jazz, élargi l'audience et inspiré les musiciens", a ajouté Persson au journal suédois Svenska Dagbladet. Bengt Save-Soederbergh, le président de l'association suédoise du jazz, est d'accord. "Il va beaucoup nous manquer. Tant de personnes aimaient sa musique et ceux qui le connaissaient l'aimaient comme personne. Il était un être chaleureux", a-t-il dit au même quotidien.

© La Dernière Heure 2008