Chacun a sa méthode pour permettre aux fans de passer du temps et surtout d'oublier la frustration liée à l'absence de concerts.Leur poiunt commun: ils ont du rock en stock.

À quelque chose malheur est bon. Privés de tout ce qui fait leur quotidien en temps normal – concerts, tournées, promos, enregistrements en studio, etc. – les artistes sont obligés de se réinventer. S’ils sont nombreux à avoir opté pour la formule concert à la maison en live sur les réseaux sociaux, d’autres se sont lancés dans l’aventure du festival sur Facebook. Et d’autres encore ont décidé de régaler leurs fans en exhumant de leurs archives des trésors jusqu’ici relégués dans les tiroirs.

À lui seul, Neil Young fait partie d’un peu toutes les catégories. Non seulement il propose ses sets acoustiques au coin du feu – en la matière, les Canadiens n’ont de leçon à recevoir de personne – filmés par son épouse, mais il a aussi rendu accessible l’intégralité de ses archives.

Ce qu’il réalise là est totalement inédit. Tout ce qu’il a produit depuis 1963, soit 57 ans, peut être écouté ou visionné gratuitement sur la plateforme dédiée qu’il a lancée en 2017 et pour laquelle il fallait jusqu’à présent débourser la – modique, reconnaissons-le – somme de 12 euros par an.

“Neil Young Archives” regroupe tous les enregistrements audio du Loner. Ses innombrables albums, bien entendu, mais aussi tout ce qu’il a produit à-côté. Et des live à la pelle également. S’y trouvent même les films qu’il a réalisés sous le pseudonyme de Bernard Sharkey, les textes de ses chansons – parfait pour un plan langue -, etc. Si le confinement venait à être prolongé pendant des semaines ou des mois, ce que personne ne souhaite à partir du moment où le mal est éradiqué, voici de quoi tenir.

Confinés mais pas muselés

Du lourd, il y en a aussi du côté de Metallica. Le fleuron du metal a très vite dégainé son arme anti morosité. Avec le bien nommé “Metallica Mondays”, il dévoile un live tous les lundis (pour nous, c’est à une heure du matin dans la nuit du lundi au mardi), puisé dans ses archives et à voir sur la chaîne YouTube du groupe ou sa page Facebook. De quoi sécher les larmes des fans qui savent désormais que la tournée prévue cette année est reportée à 2021. Première fournée: le concert donné le 8 juin dernier à Slane Castle, en Irlande. Deux heures et trente minuites saignantes à souhait.


Parallèlement à la diffusion de ces concerts, Metallica a lancé un appel aux dons au profit de l'association All Within My Hands qui  se mobilise pour aider dans l'après confinement.

Des concerts, les fous furieux suédois de The Hives en ont également plein leurs étagères. Pelle Almqvist a annoncé qu’ils vont en partager, de super exclusifs, selon ses propres termes. Nom de code du projet : “Hivemanor Livemanor”. Tout un programme. Première fournée à voir sur le compte Instagram du groupe : une prestation de 55 minutes captée en 2009 à Sydney. Pour être remuant, c’est remuant. De quoi joyeusement confiner et à écouter sur de vraies enceintes, pas celle d'un ordinateur prévient le chanteur!