Il était avec ses Bad Seeds jeudi à Forest

FOREST Avec un projet comme Grinderman, on l'avait compris aisément : Nick Cave et ses Bad Seeds, présents jeudi soir dans un Forest-National comble, ont retrouvé une nouvelle jeunesse. Ou, en tout cas, ont décidé de sortir les guitares pour retrouver les bases du groupe. C'est toutefois avec deux batteries (et des percussions en plus !) que l'Australien a configuré son groupe pour donner du coffre à Dig Lazarus Dig !!!.

En deux heures de concert, le néo-moustachu, de noir vêtu si on excepte sa chemise blanche, a enflammé la salle bruxelloise, revisitant son impressionnante discographie.

Nick Cave et Cie, en tout cas, ont dû déstabiliser les hommes chargés de la console son en changeant complètement ce qui avait été inscrit sur sa set-list. Ainsi, et c'est bien dommage, un titre comme Mercy Seat , prévu en milieu de show, a tout simplement été zappé.

Toutefois, Nick Cave n'a jamais hésité à aller dépoussiérer d'anciens titres, ravissant ses plus anciens fans avec l'enlevé Tupelo , le frénétique Deanna, le puissant Stagger Lee , l'enthousiaste Red Right Hand, ou l'attendrissant Papa won't you leave you, Henry .

Deux heures de concert, deux rappels : Nick Cave a donné envie à son public de le retrouver à Rock Werchter le 6 juillet avec Grinderman.



© La Dernière Heure 2008