Musique Après Fun Radio et NRJ, l’humoriste en herbe Nikos Ghiouleas (20 ans) débarque dans la matinale de Maria Del Rio.

"J’essaye de faire des blagues", plaisante sur sa page Facebook le jeune Nikos Ghiouleas, alias Nikoz, finaliste du célèbre concours Next Prince of Comedy (du Kings of Comedy à Bruxelles) qui a notamment consacré Laura Laune et Guillermo Guiz. "Moi, je préfère perdre les concours… comme ça, je pourrai dire plus tard : vous voyez, ça sert à rien (sourire) !"

Celui qui a déjà fait les premières parties d’Olivia Moore et Véronique Gallo commence à se trouver, dit-il. "Même si c’est difficile de trouver son propre style", ajoute le jeune humoriste de 20 ans, déjà passé cet été sur les ondes de Fun Radio après avoir remporté un concours organisé par Kev Adams et NRJ.

"J’ai dû faire de l’humour sur de l’actualité, explique-t-il . J’aime bien ça, car ça fait réfléchir sur ce qui se passe dans le monde. Cependant, je n’aime pas trop prendre parti dans les débats car je ne connais pas assez les sujets pour pouvoir en parler publiquement. Ce que j’aime faire, ce sont les trucs de la vie de tous les jours : montrer que tout le monde vit la même chose et faire marrer avec ça. Par contre, je sais que je ne pourrai pas faire sur Radio Contact ce que je faisais sur Fun ou NRJ où je déblatérais des blagues parfois très touchy. Ici, ce sera plus grand public."

Dès ce jeudi matin (7 h 40) et de manière hebdomadaire, Nikoz intègre en effet l’une des matinales les plus écoutées de la bande FM belge. "Ça me donne un petit coup de stress mais on verra, sourit l’étudiant en deuxième année à l’IHECS et coup de cœur de la bande à Maria Del Rio. J’ai peur que cette pression soit constante parce que le rendez-vous se répétera chaque semaine, mais l’équipe est vraiment cool. J’ai eu un bon feeling lors de mon test. Après l’arrêt de l’émission de Fun, je voulais absolument garder un rendez-vous en radio car la régularité t’oblige à écrire. Des chroniques comme celle sur Greta Thunberg, cela permet de développer des trucs pour la scène."

Car l’objectif principal de Nikoz est de faire du stand up. "Comparé à la France, aux USA ou au Canada, je pense que la Belgique est l’endroit idéal pour percer, juge le jeune Bruxellois d’origine grecque. La concurrence est moins grande et depuis peu, toutes les radios belges veulent des chroniqueurs humoristes. C’est la vague à la mode, celle qui rend le truc moderne."