Musique

Retour sur l’événement qui a scellé le destin l'un des groupes de rock les plus importants des années 90.

"A la suite d’une altercation au sein du groupe, le concert d’Oasis est annulé". Il y a dix ans, le 28 août 2009, le festival parisien Rock en Seine annonce sur les écrans que le show des deux frères Gallagher n’aura pas lieu. Les 30 000 spectateurs venus voir le groupe britannique sont partagés entre incompréhension et préoccupation. Kevin C., alors âgé 19 ans, était présent dans la foule ce soir là pour assister au concert de l’un de ses groupes préférés. "J’étais très choqué et déçu, même si le groupe avait déjà un passif, évidemment. J'étais tout devant avec une amie. On a vu passer un gyrophare bleu sur le côté backstage de la scène". Kevin Ch., 20 ans à l’époque, était également venu voir son groupe fétiche. "L’attente était longue, plus longue que ce à quoi on s’attendait. On connait le groupe, on n’est pas à un retard prêt. On voit passer Liam seul, très brièvement, au fond de la scène, en faisant son habituel doigt d’honneur". Des rumeurs circulent dans le public. Les gens pensent que la scène va tourner pour faire apparaître Oasis ou que le concert allait se dérouler derrière la scène… Mais très vite, les fans ont compris ce qu’il se passait.

Lorsque l’organisation annonce l’annulation du spectacle, Kevin C.  raconte que la foule a commencé à scander "Oasis Suck" (Oasis craint) pendant une vingtaine de minutes."J'avais un peu peur que ça déborde et de me faire écraser sur la barrière", avoue-t-il. "C’est un mélange de tristesse et de regret, mais reste le sentiment contradictoire d’avoir assisté à quelque chose de fort dans la vie d’un groupe", confie Kevin Ch. "Dans l'après-midi, Oasis était présent dans les loges et le groupe se préparait pour son concert, tout se passait bien", explique à l’époque le directeur du festival François Missonnier."Pour des raisons, que l'on ne connaît pas une bagarre a éclaté entre les deux frères. Noel a quitté le festival et personne n'a réussi à le faire revenir". Le reste de leur tournée est annulé dans la foulée, la formation ne remontera plus sur scène.

"C'est avec une certaine tristesse et avec un grand soulagement que je vous annonce que je quitte Oasis ce soir. Les gens écriront et diront ce qu'ils veulent, mais je ne pouvais tout simplement plus travailler avec Liam un jour de plus", écrit Noël Gallagher sur le site officiel du groupe quelques jours plus tard. Le guitariste principal ne veut plus composer avec le comportement provocateur de son frère. La figure du proue du Britpop et groupe majeur des années 90 en Angleterre laisse leurs aficionados orphelins. Depuis, la fratrie se laisse aller à des attaques et provocations régulières dans les médias l’un envers l’autre.

Un album pour Liam, un EP pour Noel

Alors que les fans fêtent avec tristesse les dix ans de la séparation du tandem britannique ce mercredi, Liam Gallagher sort au même moment le clip vidéo de son dernier titre "One of Us". Un morceau sur lequel il s’accompagne d’un autre Gallagher, Gene, son plus jeune fils. Il s’agit du quatrième extrait de son prochain album Why Me ? Why Not ? qui sera disponible le 20 septembre prochain. Son frère, lui, a dévoilé son single "This is the Place" début août et s’apprête à présenter un nouvel EP de cinq morceaux le 27 septembre prochain, son deuxième en l’espace de six mois.



Les 25 ans de leur premier album

Ce n’est pas le seul anniversaire que les deux ennemis célèbrent cette semaine. Cela fait 25 ans que leur album mythique Definitely Maybe (1994) est sorti dans les bacs. Cet opus fut le premier à se vendre aussi rapidement au Royaume-Uni. Il est devenu sept fois disque de platine outre-manche et s'est vendu à plus de cinq millions d'exemplaires dans le monde. Acclamé par la critique, le disque va marquer toute une génération. Pour lui rendre hommage, une nouvelle vidéo pour "Fade Away" a été publiée le 27 août. Les morceaux de l’album ont également été remasterisés et sortiront en vinyle dans deux jours.


Une réunification groupe n’est toutefois toujours pas à l’ordre du jour, mais les fans continuent d’espérer. "Cela semble réalisable, ils en sont capables. Dans leurs concerts solo, dès qu’ils reprennent des chansons d’Oasis, la foule chante par coeur les chansons dans une grande communion. La magie est toujours là. Beaucoup de gens les attendent", déclare Kevin C. Même les Foo Fighters ont récemment proposé de lancer une pétition pour réclamer leur réconciliation. Pas sûr que ces appels soient entendus par les deux frères qui continuent de se fuir comme la peste.