Le Président américain va chanter sur l’album du groupe anglais. 

Prévu le 4 décembre prochain, le septième disque de Coldplay (A Head Full Of Dreams) réserve ainsi plusieurs surprises. Outre l’intervention de Gwyneth Paltrow (l’ex du leader du groupe, Chris Martin), de Beyonce (et sa petite Blue Ivy) ou encore Noël Gallagher, il y aura aussi Barack Obama.

Reconversion post-manda ? Non, le groupe ayant simplement obtenu son autorisation pour réutiliser une bande son tirée des funérailles d’une des victimes de la tuerie de Charleston où il s’était mis à chanter Amazing Grace, un chant chrétien devenu un hymne anti-esclavage.