Olivier Libaux avait 57 ans. Son décès a été annoncé par l’intermédiaire du site du groupe Nouvelle Vague dont il était le cofondateur avec Marc Collin, et le guitariste. “Sa passion de la musique et de la scène nous a inspiré, guidé toutes ces années, peut-on lire sur la page Facebook de la formation française. Nous avons fait ensemble des disques magnifiques, plusieurs centaines de concerts partout dans le monde. Quelle extraordinaire aventure musicale avec lui et grâce à lui. La tristesse est immense pour sa famille, sas amis, tous les artistes et musiciens qui ont croisé sa route. Olivier était grand, Olivier était précieux. Il va nous manquer terriblement.”

En 17 années d’existence, la formation française s’était forgée une belle réputation en proposant des reprises de titres en grande partie issus du mouvement new wave (Nouvelle vague en anglais) passé à la moulinette folk et le plus souvent bossa-nova (Nouvelle vague en portugais). Ils ne dédaignaient pas non plus explorer les répertoires plus sombres du post-punk et du mouvement gothique, comme celui, plus léger, de la synth-pop.

Sur disque comme sur scène, Nouvelle Vague donnait la parole aux femmes ; Ce sont en effet des voix féminines qui occupaient le micro. On y a vu se succéder des personnalités comme Camille, Helena Noguerra, Mareva Galanter, Élodie Frégé (ex-Star Academy) ou Mélanie pain. Et plus occasionnellement, Vanessa Paradis.

Le premier album intitulé Nouvelle vague s’est vendu à un demi-million d’exemplaires. Le groupe s’était alors forgé une sérieuse réputation lui permettant de tourner à l’international. l était aussi attendu le 2 octobre au Grand-Duché de Luxembourg. Il était attendu en Amérique du Nord ce mois-ci mais la tournée avait été reportée à l'an prochain.

Les Objets et Queens of the Stone Age

Avant de former Nouvelle Vague, Olivier Libaux s’était fait remarquer avec Les Objets, un autre groupe qu’il a créé avec son comparse Jérôme Rousseaux, alias Ignatus. Ils ont commis deux albums : La normalité (1991) et Qui est qui (1994). À l’époque déjà, le guitariste avait la bougeotte. On l’a vu accompagner Carla Bruni, Dominique Dalcan, Helena Noguerra et d’autres artistes comme Le tone.

En 2003, toujours en compagnie d’Helena Noguerra, il avait fait paraître un premier album solo, première ébauche d’un projet de comédie musicale à venir. Lio, Philippe Katerine et Dominique Dalcan étaient de la partie. Quatre ans plus tard, il avait récidivé avec Imbécile, toujours avec les mêmes : Helena Noguerra, Philippe Katerine, auxquels sont venus s’ajouter JP Nataf, Barbara Carlotti, Bertrand Belin et Armelle Pioline du groupe Holden. L’aventure s’était même déclinée en spectacle musical.

Outre Nouvelle Vague, Olivier Libaux a aussi signé un projet de reprises de Queens of the Stone Age. Undercovered Queens of the Stone Age compte 12 titres signés Josh Homme réarrangés et réinterprétés par des chanteuses de renom dont Emiliana Torrini, Alela Diane, Skye Edwards de Morcheeba, Susan Dillane de Woodbine et Death In Vegas…

Et en 2016, il avait encore finalisé un autre projet : La guitare dans la vitrine, l’histoire d’amour mouvementée, et en musique, d’une guitare et de son musicien. On y trouve les présences de Mélanie Pain et d’Albin de la Simone.