“Le monde vit ses dernières heures et nous, on est sur Tinder !” Le chanteur/humoriste français anti-système a réadapté deux de ses morceaux cultes à la sauce pandémie

“Rire une dernière fois avant la fin du monde”, c’est le titre du nouvel album de Didier Super disponible depuis cette semaine. Connu pour sa chanson culte Y en a des biens, le guitariste qui adore” foutre la merde avec sa musique” revit depuis le confinement. Cet humoriste politiquement incorrect a en effet trouvé un nouveau terrain de jeu avec la pandémie du coronavirus. Pour preuve, la sortie de ce disque osé en plein confinement dont deux titres -On va tous crever et J’en ai rien à foutre- revisités en version Covid 19 (Tous crever en 2020 et Rien à foutre du confinement) mais aussi une chanson pro-mondialiste (voire complotiste) et même un titre pour les enfants (Youpi le clown) pour expliquer la situation actuelle à nos chérubins. "Ouais je ne pouvais pas ne la (re) faire” plaisante-t-il à chaque fois en présentant ses morceaux sur son compte Facebook.

“Les vieux qui n’ont plus de poumons à cause du virus à la con… rien à foutre !”

Dans son titre Rien à foutre du confinement, Didier carbure au Super en balançant notamment ceci : “Les vieilles qui dénoncent leurs gosses qui jouent dans la rue, comme le faisaient leurs mères en 42, j’en ai rien à foutre ! ou encore “Les vieux qui n’ont plus de poumons à cause du virus à la con… j’en ai rien à foutre !” Mais aussi “Quand le gouvernement nous parle à la télé, nous on a l’impression de regarder Pinocchio” ; “Le PQ, c’est devenu aussi rare que du foie gras de canard… ça fait chier !” et enfin “Aujourd’hui, les femmes battues, qu’est-ce qu’on les entend brailler… mais j’en ai rien à foutre !”

De l’humour politiquement incorrect qui fait fureur sur les réseaux.


“Le monde sera bientôt détruit et nous, on regarde Plus Belle la vie”

Entre les témoins de Jéhovah, Trump et Poutine qui en prennent pour leur grade (ou pas), Didier Super propose de monter une secte dans On va tous crever en 2020. Et l’artiste anti-système en rajoute une couche. “Depuis le temps que les vieux ils crèvent dans les hospices et qu’on s’en branle/Voilà que maintenant, pour les sauver, on bloque l’économie mondiale/Du coup, il y en a qui flippent tellement/Et Du coup ils rachètent du PQ/Peut-être qu’ils croient qu’en mourant le cul propre, il y a plus de chances qu’on les regrette ?”

Un humour noir qui risque de ne pas plaire à tout le monde mais qui fait réfléchir les internautes sur la crise sanitaire actuelle.” On va tous crever et on n’en a rien à foutre” martèle le chanteur dans son morceau. "On fait la fête” ; "on regarde Plus Belle la vie” ou "On va sur Tinder”. Alors qu’en guise de conclusion, celui qui emmerde les maisons de disques pense qu’on “va tous crever/Peut-être pas du virus à la con/Mais de la crise qui viendra derrière.”


Pour ceux qui ont envie de (re) découvrir son univers foldingo, Didier Super donne un concert ce soir -dès 18h en live- sur son compte Facebook.