Nouveau venu sur la scène électro, le duo hutois sort son premier album

BRUXELLES Après un premier maxi, Blue toast, qui a trouvé facilement son chemin dans les clubs et sur les ondes, le duo hutois Pink Satellite sort son premier album, Electrolidays in levitation: a thousand feet over the dance floors, collection de douze plages de musique électro. Techno épurée, lounge music, house et jazz nourrissent des envolées instrumentales qui s'appuient sur des gimmicks et des mélodies aux pouvoirs envoûtants.
Pink Satellite existe depuis fin 1999, mais c'est en mars dernier que les choses sérieuses ont commencé pour Olivier Désir (compositeur) et Cédric De Bruyn (dj) avec la participation à la finale du Concours Circuit, manifestation récompensant les meilleures nouvelles formations issues de la Communauté française.

`Nous avons participé à Concours Circuit presque par hasard´, se souvient Olivier. `Nous connaissions cette initiativederéputation, mais on pensait qu'elle était uniquement réservée aux groupes rock. On s'est inscrit aux éliminatoires et on a passé toutes les qualifications pour arriver en finale. Celle-ci s'est déroulée au Botanique (ndlr: le 3 mars 2001). On a joué dans une salle comble et on a gagné un prix. Ce concours nous a servis de tremplin. Nous étions déjà en négociations pour sortir notre album, mais les choses se sont accélérées. Nous avons ainsi été invités à jouer au Dour Festival et au Bota. D'autres tourneurs nous ont contactés.´

Pink Satellite est signé sur Anorak supersport, un label hutois distribué par Bang! et sur lequel on retrouve aussi Geronimo ou Crystal Palace.

`Il y a vraiment un esprit de famille entre les différentes signatures de ce label. Nous sommes profondément impliqués dans ce label. Cédric et moi, on bosse d'ailleurs sur une compilation qui rassemblera les meilleurs projets électroniques en Wallonie. Je lance d'ailleurs un appel pour que les groupes ou les artistes intéressés nous envoient des cassettes.´

Outre le Dour Festival et le Botanique, on a encore pu voir ce vendredi Pink Satellite au Salon de Silly. La vraie tournée, quant à elle, débutera fin janvier. `On y travaille beaucoup. A la base, nous sommes plutôt un groupe de studio, mais l'idée de se produire live nous séduit. Le son doit être à la hauteur, tout comme le visuel. Jusqu'à présent, on jouait à deux derrière nos machines. Pour cette nouvelle tournée, nous allons inclure un vidéo DJ. Nous nous produirons dans de petites salles mais aussi dans les clubs. Pour nous, la formule idéale serait de proposer un concert de Pink Satellite et d'enchaîner ensuite avec une soirée durant laquelle nous mixerions nos disques préférés.´

Electrolidays in levitation: a thousand feet over the dancefloors (Anorak Supersport, Bang!). pinksatellite@webmails.com. Le groupe est l'invité des Cinq heures sur Radio 21 le 26/12.