Savez-vous que lors de certains concerts de One direction ou de Justin Bieber, les artistes ont été contraints de demander à leurs fans d’arrêter de crier car ils ne s’entendaient eux-mêmes plus chanter ? C’est cette même raison qui a poussé les Beatles à arrêter de se produire en concert après le 29 août 1966, après leur venue à San Francisco. Victimes de leurs succès, ils avaient pourtant fait concevoir des dispositifs sonores très puissants pour l’époque afin de sonoriser leurs sets live. Rien n’y fera, l’hystérie du public couvrait tout.

Est-ce pour cette raison que les stars de K Pop, BTS, se sont produites dans leur fief sud-coréen en interdisant au public de les accompagner en chantant les paroles de leurs titres ? Pas du tout. C’est la faute au Covid-19 qui reprend du poil de la bête en Asie. Une recrudescence de la pandémie qui a poussé les autorités à remettre d’application les normes anti-Covid. Et parmi celles-ci, celle qui interdit au public de chanter pendant un concert épingle le Huffington Post. S’ils pouvaient applaudir, les fans de BTS étaient donc forcés de rester assis et silencieux pendant toute la durée du spectacle. Histoire de mettre un peu d’ambiance, ils avaient tout de même reçu des accessoires lumineux à faire bouger au rythme de la musique des pop stars coréennes.