Musique

Environ 250 personnes ont été évacuées lundi d'une piste et d'un bar afférent dans la station de sports d'hiver de l'Alpe d'Huez, en France, rapportent les organisateurs de Tomorrowland Winter, la première édition hivernale du festival électro. Des remontées mécaniques ont dû être fermées en raison des vents violents. Les personnes évacuées sont principalement des festivaliers, collaborateurs et artistes qui avaient rejoint le bar sans skis et ne pouvaient donc descendre par eux-mêmes. Elles ont été transportées dans des dameuses, sans incident particulier, d'après les organisateurs de Tomorrowland Winter.

L'événement musical doit véritablement commencer mardi, mais certains festivaliers sont arrivés à partir de samedi pour profiter d'animations sur les pistes et dans le "village" du festival, ainsi que pour skier.

"Il a beaucoup neigé ce matin, mais ce n'était pas un problème. Quand le vent s'est intensifié, nous avons dû fermer les remontées mécaniques. Certains en haut de la piste n'avaient pas de skis avec eux, parce qu'ils voulaient uniquement faire la fête dans le bar. Nous avons donc recouru à six dameuses pour les faire redescendre", explique le porte-parole Debby Wilmsen.

Mardi, le vent devrait s'apaiser et de nombreux lieux couverts sont de toute façon réservés au festival, rassure-t-il.

La première version "hiver" de Tomorrowland est sold-out avec 25.000 visiteurs attendus cette semaine. A l'affiche, figurent entre autres Paul Kalkbrenner, Armin van Buuren, Netsky, Martin Garrix, Lost Frequencies et Martin Solveig.

Une quarantaine de skieurs bloqués pendant plusieurs heures sur un télésiège à Avoriaz

Une quarantaine de skieurs sont restés bloqués sur un télésiège pendant plusieurs heures lundi dans la station d'Avoriaz (Haute-Savoie). A cause de rafales de vent importantes, le télésiège faisant la liaison entre Avoriaz et Châtel a connu une panne temporaire. L'incident a eu lieu à 12h45. A 15h00, tous avaient été évacués sains et saufs, a précisé la station. C'est le personnel des remontées mécaniques qui a pris en charge l'évacuation des skieurs, équipés chacun d'un baudrier, et treuillés siège par siège, et un par un, afin de respecter les conditions de sécurité, a ajouté la même source.