À 18 heures, le chanteur a dévoilé un nouveau titre, sept mois après la sortie de son dernier album. Il est manifestement en grande forme.

La rumeur répandue depuis mardi sur les réseaux sociaux disait vrai. Quelques minutes avant 18 heures, Renaud a dévoilé un titre inédit écrit pendant le confinement. Intitulé “Corona Song”, il taille un costume au coronavirus mais aussi au monde d’aujourd’hui qui ne tourne pas rond. Masqué, le chanteur lance d’emblée “Coronavirus, connard de virus” avant de tomber le masque et de livrer ses vérités au sujet du Covid-19 : “Il a débarqué un jour de Chine/Retournes-y qu’on t’y confine/Dans ce pays où on bouffe du chien/Des chauves-souris, des pangolins”.

Manifestement, le confinement n’a pas été une partie de plaisir pour le chanteur dit énervant qui le reconnaît : “Je n’en peux plus d’être planté chez moi”. Le pire chante-t-il, “c’est que ces salauds m’ont fermé tous mes bistrots/Je ne peux plus boire ma flotte pénard/Avec mes potes, le désespoir”. Suivent des considérations sur les restaurants, fermés eux aussi, les files d’attente devant les commerces, les caissières qui en ont ras le bol d’être masquées toute la journée pour un salaire de misère, etc. Même Donald Trump en prend pour son grade.

Le fameux et controversé docteur Didier Raoult est également de la partie. Pour Renaud, il est “conchié par des confrères jaloux, des pontes et des sommités qui ont les boules de perdre du blé”. Sept mois après la sortie de son dernier album Les mômes et les enfants d’abord, l’interprète de “Mistral gagnant” tient la toute grande forme pour les uns ou se montre consternant pour d'autres. Quoi qu'il en soit, il se dit immunisé grâce à des milliers d’anticorps et tout autant d’anticons car “en France, ils sont légion”.


À ses yeux, le seul motif de se réjouir est que le coronavirus n’a pas touché aux enfants et que ceux-ci ont pu un peu sécher l’école et vivre des moments joyeux. Le tout est “chanté” sur une orchestration typique du répertoire de Renaud, avec un clip respectant les distances de sécurité et le port du masque… Enfin, en partie. Et tout cela s’achève par un “ta ta tin” accompagné d’un petit sourire narquois, celui d’un gamin qui a joué un bon tour dont il est fier. Sans oublier une dédicace écrite : “Pour tous les potes qui ont souffert de ce putain de virus, pour tous les soignants. Amitiés !”. Certains ne manqueront pas non plus d'épingler le titre du morceau et une possible référence à une marque de bière qui a connu quelques moments difficiles pendant la pandémie...

Renaud est donc de retour bien plus vite que ses fans ne pouvaient l’espérer. Est-ce parce qu’il sort un nouveau titre qu’il faut déjà parler d’album à venir ? Manifestement pas. C’est en tout cas le message délivré par les administrateurs des deux pages Facebook par lesquelles est diffusée la chanson.