Ce soir, Roch Voisine investit l'Espace Magnum pour un concert unique en Belgique


COLFONTAINE La dernière fois que le chanteur canadien a rencontré ses fans belges, c'était en octobre dernier. À croire que ce public lui manque vite : Roch sera de retour ce soir à Colfontaine et, cette scène, il la foulera pour la troisième fois. "J'adore le public belge. C'est un des meilleurs d'Europe. Quand j'ai débuté avec Hélène en 1989, j'ai chanté à Forest. C'est un merveilleux souvenir."

Cette soirée belge revêt en plus un aspect tout à fait exceptionnel. Ce sera aussi le moment de lui chanter un joyeux anniversaire en choeur, puisque la star aura fêté ses 44 ans le 26 mars.

Sauf si l'amour..., le dernier album du chéri de ces dames, connaît un joli succès. Disque d'or après quelques semaines dans les bacs, il est un bon témoin de l'évolution du crooner. Sa réputation, il la connaît. "Être un chanteur de charme, c'est ce que je fais de mieux", dit le sympathique Canadien. "J'ai essayé de sortir d'autres choses, mais ça marche beaucoup moins. Dans mon pays, mes chansons en anglais ont beaucoup de succès. Je sais qu'elles sont moins connues ici mais vous devriez les écouter. C'est moi qui les écris. "

Les rêves s'effacent...

En écoutant les paroles, on découvre qui il est vraiment. "Mes chansons sont des petits bouts d'histoire. Ma principale source d'inspiration, c'est mon entourage." Depuis Hélène, l'idole a pris quelques rides mais son charme est intact. Pourtant, il avoue que "c'est très difficile de vivre à la hauteur de l'image qu'on vous donne. Je suis quelqu'un comme tout le monde. Derrière le personnage public, se cache un homme un peu macho, pas toujours de bonne humeur... "

En compagnie de sa femme et de ses deux enfants, les années lui ont appris que ce qu'il y a de plus important dans la vie, c'est la santé. "Je veux rester le plus longtemps possible avec ma famille. Avec le temps, les rêves s'effacent; on revient les pieds sur terre. Je suis devenu réaliste..."

La sagesse se serait-elle emparée de notre chouchou de toujours ? Pour le savoir, une seule solution : aller le saluer, ce soir, à l'Espace Magnum de Colfontaine.



© La Dernière Heure 2007