Ce mardi matin, le sourire radieux de Sabrina Jacobs a laissé place aux larmes. Et, pour cause, l'animatrice de RTL-TVI vient de perdre un être, son ami le Grand Jojo. "Je suis triste mais bon, c'est comme ça. On n'y peut rien...", lance-t-elle. Entre eux, l'histoire a commencé il y a des années alors que Sabrina Jacobs était encore enfant. "Nos parents étaient voisins donc, je le connais depuis mon plus jeune âge. On est devenu très proches. La télévision a fait que l'on a pu se recroiser plusieurs fois et entretenir ce lien qui nous unissait", continue l'animatrice."Aujourd'hui, tous les Belges sont orphelins d'un membre de la famille tant Jean a bercé nos oreilles depuis notre enfance. Il nous a fait chanter, danser et partager de bons moments, dans les fêtes d'école, les stades de football ou encore en famille. S'il y a un mot qui me vient quand je pense à lui, c'est "rassemblement"."

Avec lui disparait une certaine belgitude. "Il faisait partie des monuments qui symbolisait la truculence à la belge. Il aimait profondément la Belgique et tenait à agiter le drapeau belge à la fin de ses spectacles. C'était un moment important pour lui", explique Sabrina Jacobs qui parle d'un homme "très attaché aux symboles et aux souvenirs aussi." "Il était très heureux de son parcours, un brin nostalgique de certaines choses mais tourné vers le futur. C'était un homme très intelligent, très attentif aux autres et avec le coeur sur la main. Il répondait toujours présent quand il s'agissait de donner pour la bonne cause. Avec sa femme, ils formaient un couple magnifique. Jusqu'au dernier moment, il montrait tout l'amour qu'il avait pour elle.

Ce mardi soir, RTL-TVI rediffusera La Tournée générale du Grand Jojo, une émission que Sabrina Jacobs lui avait consacré en 2013. Celle-ci revient sur le parcours de l'artiste mais dresse également un portrait en toute intimité de l'homme qui se cachait derrière le Grand Jojo.