Avec une telle vague de chaleur, organiser un festival comme celui de Dour sans faire appel aux services de la Croix Rouge serait une ineptie. Sur le qui-vive 24h/24, les équipes de secours parcourent les moindres recoins de l'énorme site Dourois, à la recherche des personnes en détresse. Et des détresses, par ce temps, il y en a. De la déshydratation au coma éthylique (certains ont vraiment peur de se déshydrater), des petits bobos aux plus gros récoltés dans un pogo, les services de la Croix Rouge ont de quoi remplir leurs journées (f)estivales.

Nos amis d'Illusion, munis de leur caméra, les ont suivis pendant une soirée, au fil des interventions. Un petit clin d’œil à ces personnes de l'ombre qui œuvrent pour la sécurité de tous.