Musique Incontournable, la plateforme est cependant loin de faire gagner leur vie aux artistes.

Spotify est assurément la référence en matière de streaming musical. Ce n’est pas pour rien que les artistes font le forcing pour y figurer, même si certains y sont aussi réfractaires. Il n’y a d’ailleurs que quelques jours que Jean-Jacques Goldman, après des années de refus, a accepté que son catalogue soit repris sur les plateformes de streaming telles que Spotify et Deezer.

Si l’icône de la chanson française a résisté pendant tant d’années, c’est parce qu’il est l’un des plus ardents défenseurs des droits d’auteur. Face à l’essor du streaming et pour répondre à la demande de ses fans, il a finalement accepté.

Et pour cause, les services de streaming représentent 67 % de la consommation totale de musique en Belgique selon les chiffres de BEA (Belgian Entertainment Association). L’an dernier, ce n’était encore "que" 50,5 %. Une progression qui se fait naturellement au détriment de la vente de disques et du téléchargement payant, qui ne représentent plus, respectivement, que 19,5 % et 9 % du marché. Les CDs affichaient pourtant encore 28 % de parts de marché en 2018 !

(...)