Une première soirée éclectique à l’image du Festival

BRUXELLES En fermant temporairement le robinet aux précipitations, le ciel a souhaité à sa manière bonne chance au Festival des Nuits Botanique qui s’est ouvert ce mardi.
A l’image de la programmation qui nous attend jusqu’au 30 septembre, ce coup d’envoi était placé sous le signe de la diversité des gens et des genres. Fans gothiques pour célébrer le retour de The Cranes, amateurs de pop pour les décevants Beta Band, mordus de rock pour les retrouvailles avec David Thomas, leader du légendaire Père Ubu et, de manière plus générale, de nombreux curieux venus goûter aux sons et aux mélodies de nouveaux talents…
Miro fait partie de cette dernière catégorie. A 33 ans, ce fils d’une maman italienne avec aussi du sang franco-tunisien dans les veines sort son premier album, intitulé La voix du vaurien, chez Sony. Sur scène, le bonhomme, cheveux rouges, lunettes de… miro et la guitare à la main, pose sans trac et sans tracas son univers. Un univers peuplé de personnages mi-fictifs mi-réels qui sont funky, qui pensent à leur maman mais aussi à toutes ces femmes qu’ils veulent avoir. Miro a beaucoup d’atouts. Un cœur gros comme ça, une bonne dose d’humour, une profonde sensibilité, une aptitude à changer le ton de sa voix et une solide expérience scénique, acquise notamment dans… les couloirs du métro parisien. Nous vous proposerons une interview de Miro à l’occasion de la sortie officielle de son album en octobre.
A l’Orangerie, nous étions venus pour Beta Band sur foi de leur jouissif nouvel album Hot shots II. Autant le combo écossais se montre imaginatif en studio et dans les miniclips qu’il diffuse lors de ses concerts, autant il montre toutes ses limites dans l’interprétation. Incapable d’enchaîner deux morceaux, le groupe finit par lasser avec ses réglages techniques et ses changements d’instruments qui frôlent la maniaquerie. Le groupe Lupine Howl, comprenant des anciens membres de Spiritualized, a été bien plus captivant avec son rock psychédélique et le jeu, époustouflant de précision, de son batteur Damon Reece.