Avec ses tubes et son énergie, devant un public les pieds dans la boue

WERCHTER Il fallait braver la pluie samedi pour se rendre au premier festival de cet été, le TW Classic. Si la météo était maussade, l'ambiance qui régnait à Werchter réchauffait les plus frileux. Au milieu d'un champ de boue, jeunes et moins jeunes avaient prévu bottes et vestes imperméables pour que la météo capricieuse ne gêne pas cette journée musicale.

Sur le coup de 14 heures, le chanteur belge Milow a été accueilli comme il se devait par un public fier d'avoir un concitoyen sur la scène. Évidemment, les spectateurs auront eu droit à son tube You Don't Know . Les titres de son nouvel album comme Dreamers and Renegades et The Ride ont récolté les hurlements de joie des jeunes fans postées à quelques mètres de la scène.

C'est ensuite Juanes qui a fait danser une pelouse motivée sur son tube La camisa negra . Si le soleil n'était pas au rendez-vous, la voix du chanteur espagnol et ses airs entraînants ont donné des airs de vacances au festival. Après A Dios le pido ou encore après Para tu amor , il ne manquait plus qu'une margarita pour se sentir en Espagne !

La transition a ensuite été surprenante pour les spectateurs. The Scabs, le groupe belge de rock, a investi la scène avec des musiques bien plus rock que Juanes. Les femmes, en minorité pourtant, ont usé leurs cordes vocales pour encourager le groupe. Elles sont devenues hystériques sur des titres tels que Is this life ou encore I need you .

Spectateurs sur scène

En début de soirée, la foule se faisait encore plus nombreuse sur la pelouse devenue champ de boue. Beaucoup avaient fait le déplacement uniquement pour venir voir une légende vivante, Iggy Pop. Et cela valait le détour ! Toujours aussi déjanté sur scène, Iggy a servi aux festivaliers des musiques au rythme féroce. Véritable showman au torse toujours nu, et bizarrement bien conservé, il a déployé une énergie inouïe. Le clou du concert pour de nombreux spectateurs aura été... leur venue sur scène.

Après cette tornade hallucinante, c'est Sting et son groupe The Police qui ont investi la scène pour clôturer la journée. Malgré la fatigue qui gagnait certains spectateurs, le chanteur a réussi à impulser de l'énergie dès son premier titre Message in a bottle . S'en sont suivis tous les tubes du groupe mythique comme Walking on the moon , De do do do de da da da et évidemment l'incontournable Roxanne ! Un premier festival qui donne envie que les prochains aient déjà lieu demain.



© La Dernière Heure 2008